Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Evaluation of the locus of control in patients with type 2 diabetes after long-term management by group care

Doi : DM-01-2006-32-1-1262-3636-101019-200517454 

M Trento [1],

P Passera [1],

V Miselli [2],

M Bajardi [1],

E Borgo [1],

M Tomelini [1],

M Tomalino [1],

F Cavallo [3],

M Porta [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Évaluation du locus de contrôle de patients diabétiques de type 2 après une éducation de groupe prolongée

Objectif

Nous avons étudié de manière rétrospective le locus de contrôle de patients diabétiques pris en charge soit dans des sessions d'éducation thérapeutique (Group Care), soit en consultation traditionnelle individuelle.

Méthodes

Nous avons étudié 56 patients qui ont suivi l'éducation de groupe durant 5 à 7 ans et 51 témoins appariés selon l'âge, la durée du diabète, la glycémie, le poids et l'insulinémie, qui avaient été suivis en consultation traditionnelle. Deux questionnaires furent utilisés: Peyrot et Rubin, spécifique du diabète, et Wallston et Wallston, spécifique des maladies chroniques. Les deux questionnaires évaluent 3 zones: le contrôle interne de la maladie, le rôle de la fatalité et la collaboration avec les soignants. Les patients pris en charge en éducation de groupe avaient une HbA1c (7,40 ± 1,21) inférieure à celle des témoins (7,99 ± 1,48, P = 0.027).

Résultats

Les deux questionnaires montrent que les patients pris en charge en éducation de groupe étaient moins fatalistes (P  ≪  0.001) mais avaient le même niveau de collaboration avec les soignants que ceux suivis en consultation traditionnelle. Le contrôle interne était augmenté chez les patients pris en charge en éducation de groupe (Peyrot et Rubin, P  ≪  0.001). L'analyse multivariée montrait que l'indicateur d'insulinorésistance HOMA-IR était en corrélation inverse avec le contrôle interne de la maladie (β = -0,144, P = 0,005) de manière indépendante de l'indice de masse corporelle et de l'HbA1c.

Conclusion

Le contrôle interne de la maladie était plus élevé, et le fatalisme plus bas chez les patients pris en charge en éducation de groupe que chez les patients suivis en consultation traditionnelle. Il n'y avait pas de différence de confiance vis-à-vis des soignants. Le contrôle interne de la maladie pourrait être en corrélation avec l'insulinosensibilité, de manière indépendante au poids et à l'équilibre métabolique.

Abstract

. Evaluation of the locus of control in patients with type 2 diabetes after long-term management by group care

Aim

To investigate the locus of control in patients with type 2 diabetes followed by systemic group education (Group Care) and traditional one-to-one care.

Methods

In a post-hoc analysis, two questionnaires were administered to 56 patients who had been followed for 5-7 years by Group Care and 51 controls followed by individual care, similar by age, sex, diabetes duration, glycaemia, insulinaemia, weight and other clinical variables. Patients on Group Care had lower HbA1c (7.40 ± 1.21%) than controls (7.99 ± 1.48%), P = 0.027. The Peyrot and Rubin questionnaire, specific for diabetes, and the Wallston and Wallston questionnaire, more generic for chronic diseases, were administered. Both questionnaires explore 3 areas: internal control of disease, and the role of chance or powerful other people, including health operators, in changing the disease.

Results

Both questionnaires showed lower scores for chance in patients followed by Group Care (P  ≪  0.001), while scores for powerful others did not differ from those of patients followed by traditional care. The Peyrot and Rubin tool showed increased Internal Control (P  ≪  0.001) in the patients followed by Group Care. Multivariate analysis showed that the HOMA index of insulin resistance was inversely related to Internal Control (β = -0.144, P = 0.005) independently of BMI and HbA1c.

Conclusion

Fatalistic attitudes were lower and internal control higher in patients with type 2 diabetes followed by Group Care. These changes may be related to insulin resistance, above and beyond the effects of body weight and metabolic control.


Mots clés : Diabète de type 2 , Locus de contrôle , Éducation de groupe , Éducation thérapeutique , Insulinorésistance

Keywords: Type 2 diabetes , Locus of control , Group care , Patient education , Insulin resistance


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 32 - N° 1

P. 77-81 - janvier 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cost-consequence analysis in a French setting of screening and optimal treatment of nephropathy in hypertensive patients with type 2 diabetes
  • AJ Palmer, R Chen, WJ Valentine, S Roze, B Bregman, N Mehin, S Gabriel
| Article suivant Article suivant
  • Circulating procoagulant microparticles in obesity
  • B Goichot, L Grunebaum, D Desprez, S Vinzio, L Meyer, JL Schlienger, M Lessard, C Simon

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité