Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Insulin initiation in type 2 diabetic patients admitted in hospital in France and follow-up at 1 year

Doi : DM-06-2006-32-3-1262-3636-101019-200518719 

D Raccah [1],

H Hanaire-Broutin [2],

C Sert-Langeron [3],

S Brin [3],

G Chabrier [4],

PM Fontaine [5],

M Rodier [6],

L Vaur [3],

E Eschwege [7]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Instauration d'une insulinothérapie à l'hôpital en France chez des patients diabétiques de type 2 avec étude de suivi à 1 an. L'étude IDAHO 2

Méthode et objectifs

L'étude épidémiologique IDAHO 2 prévoyait l'inclusion exhaustive des diabétiques de type 2 hospitalisés, nécessitant de l'insuline. Les caractéristiques des patients, les traitements et les données à 12 mois ont été recueillis.

Résultats

797 patients ont été analysés: 49 % d'hommes, âge: 64 ± 12 ans, poids: 78 ± 17 kg, IMC: 29 ± 6 kg/m2, ancienneté du diabète: 11 ans (médiane), au moins une complication: 68 %, glycémie à jeûn à l'inclusion: 13 ± 6 mmol/l, HbA1c: 10 ± 2,2 %. Le traitement avant l'insuline comportait deux antidiabétiques oraux dans 71 % des cas, un antidiabétique oral dans 21 %, aucun dans 8 %. À la sortie de l'hôpital, 54 % des patients sont sous insuline basale. Après un an de suivi, 670 patients restent sous insuline avec: glycémie à jeûn: 8,5 ± 2,75 mmol/l (P ≪ 0,0001 versus inclusion), HbA1c: 7,9 ± 1,4 % (P ≪ 0,0001 versus inclusion). Dès 6 mois, l'HbA1c est à 7,8 % (P ≪ 0,0001 versus inclusion). Le schéma insulinique à 1 an est inchangé pour 80 % des patients: 35 % ont une injection/jour, 44 % ont deux injections/jour, 12 % ont trois injections/jour et 9 % ont un schéma complexe. Les hypoglycémies, le poids, la dose finale augmentent avec le nombre d'injection. La dose moyenne d'insuline à 1 an est de 33 ± 21 U/j (24 U si une injection/jour).

Conclusion

La mise sous insuline des diabétiques de type 2 entraîne une amélioration de l'HbA1c dès 6 mois, amélioration qui persiste à 1 an mais l'insuline est instaurée tardivement pour un niveau d'HbA1c élevé. Les doses journalières d'insuline sont faibles à l'issue d'une année de suivi.

Abstract

Insulin initiation in type 2 diabetic patients admitted in hospital in France and follow-up at 1 year

Objectives and methods

The IDAHO 2 epidemiological survey was conducted in departments of diabetology in insulin-naïve type 2 diabetics for whom insulin was initiated. The objective was to assess the patients' profil, the treatments proposed during hospital stay and after one year.

Results

797 patients were analysed. Their characteristics were: age 64±12 years, 49% males, weight: 78±17 kg, BMI: 29±6 kg/m2, diabetes duration 11 years, prevalence of complications: 68%, fasting blood glucose 13±6 mmol/l, HbA1c: 10±2.2%; treatment prior to insulin comprised: at least 2 OHA: 71% of cases, one: 21%, no OAD: 8%. At hospital discharge, 54% of the patients used basal insulin. After 1 year, 670 continued on insulin. The insulin initiation was accompanied by a decrease in the FBG level (baseline: 13±6 mmol/l; final: 8.5±2.75 mmol/l; P≪0.0001) and a HbA1c improvement (baseline: 10±2.2%; final: 7.9±1.4%; P≪0.0001). This was observed du-ring the first 6 months (HbA1c: 7.8%, P≪0.0001 versus baseline). 80% of the patients remained on the same insulin regimen after 1 year: 35% had 1 injection/day, 44% had 2, 12% had 3 and 9% had a complexe regimen. The weight gain, the final daily dose and hypoglycaemias increased with the number of injections. The mean daily insulin dose was 33 U/day (24 U with 1 injection/day).

Conclusion

The IDAHO study shows that insulin is effective in type 2 diabetics however, management is inadequate with insulin therapy being initiated too late and at doses which are low after one year.


Mots clés : Diabète de Type 2 , Insulinothérapie , Initiation , Prise en charge , Hospitalisation

Keywords: Type 2 Diabetes , Insulinotherapy , Initiation , Management , Hospitalisation


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 32 - N° 3

P. 244-250 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Insulinemia and leptinemia in geriatric patients: markers of the metabolic syndrome or of undernutrition?
  • S Bonin-Guillaume, FR Herrmann, D Boillat, I Szanto, JP Michel, F Rohner-Jeanrenaud, UM Vischer
| Article suivant Article suivant
  • Surrogate indexes vs. euglycaemic-hyperinsulinemic clamp as an indicator of insulin resistance and cardiovascular risk factors in overweight and obese postmenopausal women
  • FM Malita, AD Karelis, DH St-Pierre, D Garrel, JP Bastard, A Tardif, D Prud'homme, R Rabasa-Lhoret

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité