Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Educating diabetic patients about insulin use: changes over time in certainty and correctness of knowledge

Doi : DM-06-2006-32-3-1262-3636-101019-200518721 

D Bruttomesso [1],

S Costa [1],

M Dal Pos [1],

D Crazzolara [1],

G Realdi [2],

A Tiengo [1],

A Baritussio [2],

R Gagnayre [3]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Éducation des patients diabétiques à l'utilisation de l'insuline: évaluation de l'exactitude et de la certitude des connaissances avec le temps

Objectif

Les patients devraient posséder des connaissances exactes sur leur maladie et être certains de ce qu'ils savent. Cependant la certitude est rarement explorée par les soignants-éducateurs. Pour vérifier comment la certitude évolue au cours du temps, un questionnaire des connaissances associé à une estimation de la certitude a été proposé à 38 patients diabétiques de type 1 avant, immédiatement après une intervention éducative qui portait sur le traitement par insuline, puis un an et trois ans plus tard.

Méthodes

À chaque temps de l'étude, les connaissances ont été évaluées et classées correctes (certitude ≥ 90 %, exactitude ≥ 90 %), hasardeuses (certitude ≥ 90 %, exactitude ≤ 50 %), incertaines (certitude ≤ 50 %, exactitude ≥ 90 %), et résiduelles (toutes – [correctes + hasardeuses + incertaines]). Les variations de distribution des réponses ont été analysées grâce au test du χ2. La correction des connaissances inexactes a été également évaluée.

Résultats

Immédiatement après l'intervention éducative, les connaissances correctes augmentent, tandis que les autres catégories de connaissances diminuent. Toutefois, avec le temps, la certitude et l'exactitude diminuent. Cette évolution porte plus sur les connaissances déclaratives (théorie, principe) que sur les connaissances procédurales (connaissances liées aux actions). Les connaissances inexactes évoluent très différemment après l'intervention: certaines deviennent correctes, certaines restent inexactes, d'autres deviennent correctes après l'éducation, mais redeviennent ensuite inexactes.

Conclusion

Cette étude montre l'intérêt d'évaluer chez les patients le niveau d'exactitude et de certitude des connaissances et suggère le besoin de renforcer particulièrement l'acquisition de connaissances procédurales et de prendre en compte individuellement les connaissances inexactes.

Abstract

Bruttomesso D, Costa S, Dal Pos M, Crazzolara D, Realdi G, Tiengo A, Baritussio A, Gagnayre R. Educating diabetic patients about insulin use: changes over time in certainty and correctness of knowledge

Aim

Diabetic patients should understand their disease correctly and be sure of what they know, but certainty is rarely considered by educators. Furthermore little is known about how certainty changes with time after an educational intervention.

To clarify this, in 38 patients with type 1 diabetes (0.3-36 years duration) we analysed the effect of a course on insulin use by administering a questionnaire before the course, after the course and 1 and 3 years later.

Methods

Answers, accompanied by a subjective estimate of the degree of certainty, were assigned to mastered knowledge (certainty ≥90%, correctness ≥90%), hazardous knowledge (certainty ≥90%, correctness ≤50%), uncertain knowledge (certainty ≤50%, correctness ≥ 90%) and residual knowledge (total-[mastered+hazardous+uncertain]). Answers were then counted and changes in distribution among areas were analysed by the χ2 test. We also followed the fate of wrong answers.

Results

The course increased mastered knowledge, while other types of knowledge decreased. With time mastered knowledge decreased, patients losing both correctness and certainty. The loss affected declarative knowledge, based purely on theory, more than procedural knowledge, which concerns the way things are done. Wrong answers, mostly given with high degree of certainty, were heterogeneous since some became correct after the course, some remained wrong, some became wrong after the course, some became mistaken after having been corrected earlier.

Conclusions

The analysis of certainty helps in evaluating patient's knowledge; programmes tending to improve procedural knowledge are more likely to have long lasting effects; wrong answers need to be considered on a individual basis.


Mots clés : Éducation du patient , Certitude et exactitude des connaissances , Diabète de type 1 , Traitement par insuline

Keywords: Patient education , Certainty and correctness of knowledge , Type 1 diabetes , Insulin use


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 32 - N° 3

P. 256-261 - juin 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Surrogate indexes vs. euglycaemic-hyperinsulinemic clamp as an indicator of insulin resistance and cardiovascular risk factors in overweight and obese postmenopausal women
  • FM Malita, AD Karelis, DH St-Pierre, D Garrel, JP Bastard, A Tardif, D Prud'homme, R Rabasa-Lhoret
| Article suivant Article suivant
  • Association of HindIII and PvuII genetic polymorphisms of lipoprotein lipase with lipid metabolism and macrovascular events in type 2 diabetic patients
  • E Socquard, A Durlach, C Clavel, P Nazeyrollas, V Durlach

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité