Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Spontaneous oral extrusion of an acrylic vertebral reconstruction 12 years after a vertebrectomy for a Ewing's sarcoma of the cervical spine: A case report - 04/05/13

Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.03.001 
R. Faguer , D. Petit, P. Menei, H.-D. Fournier
 Department of neurosurgery, University hospital, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 

*Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Introduction

Primary Ewing sarcoma of the cervical spine is rare, particularly in children population. The surgical management remains a challenge to associate the best oncological resection and to prevent spinal deformity. The situation is complicated owing to paucity of adapted instrumentation and their possible interactions with the growing bone.

Clinical presentation

We described the case of a young 19-year-old woman admitted for an oral extrusion of a bone polymethyl methacrylate (PMMA) allograft 12years after a C4 circumferential vertebrectomy for primary Ewing's sarcoma. The vertebral anterior reconstruction was slowly repulsed by the growing spine giving way to an autologous bone without kyphosis deformation.

Conclusion

Bone reconstruction remains a challenge after extensive oncological resection particularly in cervical spine of children. Anterior and posterior instrumentation must be associated. The growing spine is not a good host for PMMA allograft and autograft seems to be preferred for anterior column fusion. In spite of the good oncological results, the authors raise the long-term issue of PMMA for vertebral reconstruction in young patients. With a long follow-up, they showed that posterior rigid fixation might prevent the cervical kyphosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Le sarcome d’Ewing du rachis cervical est particulièrement rare chez l’enfant. Sa prise en charge chirurgicale reste complexe afin d’associer une résection oncologique tout en prévenant l’apparition d’une déformation rachidienne. La situation est compliquée par le manque de matériel adapté et leur possible interaction avec l’os en croissance.

Présentation clinique

Nous rapportons le cas d’une jeune femme de 19ans qui a été admise pour l’expulsion par la bouche d’une allogreffe en polymethyl methacrylate (PMMA) 12ans après une vertébrectomie circonférentielle de C4 pour un sarcome d’Ewing. La reconstruction antérieure a été lentement repoussée par le rachis en croissance laissant place a un os autologue sans déformation en cyphose.

Conclusion

La reconstruction osseuse reste un véritable challenge après des résections larges à visée carcinologique, particulièrement pour le rachis cervical de l’enfant. Une instrumentation antérieure et postérieure doit être associée. Le rachis en croissance n’est pas un hôte favorable pour recevoir une allogreffe de PMMA. L’autogreffe doit être privilégiée pour la fusion de la colonne antérieure. Malgré un bon résultat carcinologique, les auteurs soulèvent le problème du devenir à long terme du PMMA pour la reconstruction vertébrale chez les patients jeunes. Ils montrent également avec un suivi important que la fixation postérieure prévient la déformation en cyphose.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Ewing sarcoma, Paediatric spine, Spinal instability, Spinal fusion methods, Bone substitutes, Spine graft extrusion

Mots clés : Sarcome d’Ewing, Rachis pédiatrique, Instabilité rachidienne, Arthrodèse vertébrale, Substituts osseux


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 2

P. 101-104 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Quand une bradycardie isolée révèle l’augmentation de volume d’un hématome extradural
  • A. Balossier, M. Deparis, G. De La Gastine, E. Emery, A. Borha
| Article suivant Article suivant
  • Recurrent spinal epidural hematoma: Case report
  • R. Caruso, A. Pesce, V. Wierzbicki, L. Marrocco

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.