Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

The importance of measuring the velocity of diameter expansion on MRI in upfront management of suspected WHO grade II glioma – Case report - 04/05/13

Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.02.005 
E. Mandonnet a, b, , S. Wait a, c, L. Choi a, C. Teo a
a Centre for minimally invasive neurosurgery, Sydney, Australia 
b Department of Neurosurgery, hôpital Lariboisière, 2, rue Ambroise-Paré, 75010 Paris, France 
c Barrow Neurological Institute, Phoenix, Arizona, USA 

*Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

A right insular lesion was incidentally discovered in a 48-year-old male. Morphological and metabolic radiological characteristics on magnetic resonance imaging (MRI) were in favor of a World Health Organization (WHO) grade II glioma. Despite being advised that surgery was appropriate, the patient elected for conservative management. A second MRI was performed 5months after, and interpreted as unchanged. A third MRI 4months later demonstrated a significant increase in tumor size and enhancement in a new distant tumor focus. The patient was referred to our center and underwent surgical resection. Histopathology revealed a grade III astrocytoma. A retrospective quantitative measurement of the radiological growth between the two first MRIs yielded a growth rate of 12mm/year. This value, highly suggestive of a malignant glioma, shoud have triggered surgery at the time of the second MRI. We conclude that, whenever surgical treatment of a suspected WHO grade II gliomas is postponed, assessing tumor kinetics quantitatively is important to identify patients whose tumor is indeed a WHO grade III glioma. The tumor should be indeed followed by serial MRIs with quantitative measurement of tumor growth, not just “eyeball” qualitative examination. Immediate treatment is indicated in patients with radiological tumor expansion of greater than 8mm/year.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Une lésion insulaire droite a été découverte fortuitement chez un homme de 48ans. Les caractéristiques radiologiques morphologiques et métaboliques sur l’IRM étaient en faveur d’un gliome de grade II de l’OMS. Bien que la chirurgie lui fut recommandée, le patient choisit une attitude de surveillance proposée dans un autre centre. Une deuxième IRM réalisée cinq mois après fut interprétée comme stable. Une troisième IRM quatre mois plus tard mit en évidence une augmentation de la taille de la lésion et l’apparition d’un nodule de prise de contraste. Le patient fut alors pris en charge et opéré, l’histologie concluant à un astrocytome de grade III. Rétrospectivement, la mesure quantitative de l’évolution entre les deux premières IRM montre un taux de croissance de 12mm/an. Cette valeur, tout à fait évocatrice d’un gliome de haut grade, aurait dû alerter et inciter à débuter le traitement sans plus de délai. Nous concluons, à partir de ce cas, qu’il est important de suivre l’évolution radiologique d’un probable gliome diffus de bas grade par des mesures quantitatives, et pas seulement une comparaison « de visu ». Le traitement ne devrait être en aucun cas retardé devant un taux de croissance supérieur à 8mm/an.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Quantitative imaging, Low-grade glioma, Growth rates

Mots clés : Imagerie quantitative, Gliomes de bas grade, Taux de croissance


Plan


© 2013  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 2

P. 89-92 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Uncal decompression in gliomatosis cerebri
  • J. Pérez-Bovet, J. Rimbau Muñoz, S. Martín Ferrer
| Article suivant Article suivant
  • Une sténose congénitale des foramens interventriculaires révélée par une hypertension intracrânienne à rechute
  • N. Ben Achour, I. Kraoua, A. Rouissi, H. Benrhouma, I. Ben Youssef-Turki, H. Jemel, N. Gouider-Khouja

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.