Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Quand une bradycardie isolée révèle l’augmentation de volume d’un hématome extradural - 04/05/13

Doi : 10.1016/j.neuchi.2012.12.001 
A. Balossier a, , M. Deparis b, G. De La Gastine b, E. Emery a, c, A. Borha a
a Service de neurochirurgie, CHU de Caen, 14000 Caen, France 
b Unité de réanimation pédiatrique, CHU de Caen, 14000 Caen, France 
c Université de Caen Basse-Normandie, UFR de médecine, 14000 Caen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

The commonest presentation of an extradural haematoma implies a head trauma with transient loss of consciousness followed by a lucid interval then rapid neurological degradation. Some of these haematomas including small ones with no midline shift and few neurological symptoms can be managed without surgical evacuation. Whilst clear recommendations have been issued regarding surgical indications, guidelines for medical supervision are still needed. We report a case of an eight-year-old girl who presented to our hospital emergency department with headache, vomiting but no neurological deficit, 3hours after a head trauma without loss of consciousness. The CT-scan proved an extradural haematoma of 6mm width. The patient was monitored in paediatric reanimation and was scoped. Seventeen hours after the fall, the patient presented with severe isolated bradycardia. The CT-scan showed an enlargement of the haematoma with brain herniation, which was evacuated. Therefore, electrocardiogram abnormalities can reveal infraclinic raised intracranial pressure. Systematic continuous ECG monitoring during the first 24 to 48hours would optimize the surgical management of this disease and then limit its morbi-mortality.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

L’hématome extradural survient classiquement après un traumatisme crânien avec perte de connaissance brève suivie d’un intervalle libre puis d’une dégradation neurologique brutale. Les patients peu symptomatiques, avec un petit hématome extradural sans déviation de la ligne médiane, peuvent être surveillés sans évacuation chirurgicale. Alors que les recommandations quant à la prise en charge chirurgicale sont clairement établies, les modalités de surveillance restent à définir. Nous rapportons le cas d’une patiente de huitans ayant consulté aux urgences pour céphalées et vomissements sans déficit neurologique troisheures après un traumatisme crânien. Le scanner cérébral à h4 a mis en évidence un hématome extradural de 6mm d’épaisseur. La patiente a été hospitalisée en réanimation pédiatrique et scopée. À h17, en raison d’une bradycardie sévère isolée, un nouveau scanner a été réalisé. Celui-ci a montré une majoration importante de l’hématome avec des signes d’engagement cérébral nécessitant son évacuation chirurgicale. Ainsi, la survenue d’anomalies électrocardiogramme (ECG) peut être un signe infraclinique de poussées d’hypertension intracrânienne (HTIC) qui témoigne de l’évolutivité de la pathologie. La systématisation d’un monitoring ECG continu pendant les 24 à 48premières heures permettrait une prise en charge chirurgicale optimale limitant la morbi-mortalité associée à une dégradation neurologique brutale.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Extradural haematoma, Bradycardia, Intracranial hypertension, Continuous electrocardiogram monitoring

Mots clés : Hématome extradural, Bradycardie, Hypertension intracrânienne, Monitoring électrocardiogramme continu


Plan


© 2012  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 2

P. 97-100 - avril 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Une sténose congénitale des foramens interventriculaires révélée par une hypertension intracrânienne à rechute
  • N. Ben Achour, I. Kraoua, A. Rouissi, H. Benrhouma, I. Ben Youssef-Turki, H. Jemel, N. Gouider-Khouja
| Article suivant Article suivant
  • Spontaneous oral extrusion of an acrylic vertebral reconstruction 12 years after a vertebrectomy for a Ewing's sarcoma of the cervical spine: A case report
  • R. Faguer, D. Petit, P. Menei, H.-D. Fournier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.