Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Factors associated with the presence of glutamic acid decarboxylase and islet antigen-2 autoantibodies in patients with long-standing type 1 diabetes

Facteurs associés à la persistance à long terme des autoanticorps dirigés contre la décarboxylase de l’acide glutamique et l’antigène d’îlot de type 2 au cours du diabète de type 1

Doi : 10.1016/j.diabet.2013.01.002 

H. Wilmot-Roussel a, D.-J. Lévy a, C. Carette a, S. Caillat-Zucman b, C. Boitard a c d, J. Timsit a  , D. Dubois-Laforgue a c

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

Aim

Glutamic acid decarboxylase (GAD) and/or islet antigen-2 (IA-2) autoantibodies (ab) are present in 90% of patients at the onset of type 1 diabetes (T1D). Few studies have shown that they may persist in the long-term. We analysed the frequency of GADab and IA-2ab and the factors associated with their persistency in patients with long-lasting T1D.

Methods

This cross-sectional study included 430 adult patients with T1D of at least 10-year duration, consecutively seen over one year. GADab and IA-2ab were determined by radio-binding assays. Autoantibodies to thyroperoxydase, gastric parietal cells and transglutaminase were assessed in 418 patients, and HLA DRB1 genotyping in 359. Parameters associated with the persistency of antibodies were studied by multivariate analysis.

Results

Median age at diagnosis of T1D was 12 years, and median diabetes duration was 19 years. Extrapancreatic autoimmunity was present in 38% of the patients, and associated autoimmune diseases in 21%. GADab and/or IA-2ab were found in 56% of the patients, and in 32% in those with more than 25-year diabetes duration. GADab were more frequent than IA-2ab. Female sex, an older age at diagnosis, and a shorter duration of diabetes were independently associated with the presence of ab. The same factors and the DR3 allele were associated with GADab, while only diabetes duration and the DR4 allele were associated with IA-2ab.

Conclusion

In a large proportion of the patients with T1D, the long-term persistency of diabetes-associated antibodies allows aetiological diagnosis, even far from the onset of hyperglycaemia.

Résumé

Objectif

Les autoanticorps (Ac) antidécarboxylase de l’acide glutamique (GAD) et/ou antigène d’îlot de type 2 (IA-2) sont présents chez 90 % des patients à la découverte d’un diabète de type 1 (DT1). Quelques études ont montré qu’ils peuvent persister à long terme. Nous avons étudié la fréquence des GADAc et des IA-2Ac et les facteurs associés à leur persistance chez des patients ayant un DT1 évoluant depuis au moins dix ans.

Méthodes

Cette étude transversale a concerné 430 patients. GADAc et IA-2Ac ont été recherchés par radioliaison. Les marqueurs d’auto-immunité extrapancréatique étaient disponibles chez 418 patients et un génotypage des allèles de DRB1 chez 359. Les facteurs associés à la persistance d’Ac ont été identifiés par analyse multivariée.

Résultats

L’âge médian au diagnostic était de 12ans et l’ancienneté du diabète de 19ans. Des marqueurs d’auto-immunité extrapancréatique étaient présents chez 38 % des patients et une maladie auto-immune associée chez 21 %. Un Ac au moins a été trouvé chez 56 % des patients et chez 32 % de ceux ayant un diabète de plus de 25ans d’ancienneté. Les GADAc étaient plus fréquents que les IA-2Ac. Le sexe féminin, un âge plus élevé au diagnostic et un diabète plus récent étaient associés à la présence d’Ac. Ces facteurs et l’allèle DR3 étaient associés aux GADAc, alors que seuls l’ancienneté du diabète et l’allèle DR4 étaient associés aux IA-2Ac.

Conclusion

La persistance d’Ac à long terme est fréquente au cours du DT1, permettant un diagnostic étiologique même très à distance de la survenue d’un diabète.


Keywords : Type 1 diabetes, GAD antibodies, IA-2 antibodies, Persistency, Classification

Mots clés : Diabète de type 1, Anticorps anti-GAD, Anticorps anti-IA-2, Persistance, Classification


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 39 - N° 3

P. 244-249 - mai 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • The METABOLIC Study: Multidimensional assessment of health and functional status in older patients with type 2 diabetes taking oral antidiabetic treatment
  • S. Maggi, M. Noale, A. Pilotto, A. Tiengo, P. Cavallo Perin, G. Crepaldi, for the Metabolic Working Group
| Article suivant Article suivant
  • Difficulty adhering to antidiabetic treatment: Factors associated with persistence and compliance
  • L. Guénette, J. Moisan, M.-C. Breton, C. Sirois, J.-P. Grégoire

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité