Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie de la tuberculose du haut appareil urinaire - 07/06/13

[34-230-A-10]  - Doi : 10.1016/S1879-8543(13)52092-1 
M.H. Bouhaouala a, b : Professeur de radiologie, chef du service d'imagerie médicale, L. Hendaoui a, c,  : Professeur de radiologie, chef du service d'imagerie médicale, K. Mrad-Dali d, e : Professeur de radiologie, I. Marzouk a, c : Assistante hospitalo-universitaire, T. Eldiasty f, g : Professeur de radiologie, chef du service d'imagerie médicale, N. Dali c : Radiologiste hospitalier, A. Manamani c : Radiologiste hospitalier, L. Charrada-Ben Farhat a, c : Professeur agrégé de radiologie, S. Merran h : Radiologiste, K. Tlili-Graïes d, e : Professeur de radiologie
a Université Tunis El Manar, Tunis, Tunisie 
b Service d'imagerie médicale, Hôpital des Forces de Sécurité Intérieure, La Marsa, Tunisie 
c Service d'imagerie médicale, Hôpital Mongi Slim, La Marsa, Tunisie 
d Faculté de Médecine de Sousse, Université du Centre, Tunisie 
e Service d'imagerie médicale, Hôpital Sahloul, Sousse, Tunisie 
f Université Mansoura, Égypte 
g Service d'imagerie médicale, Centre d'urologie et de néphrologie, Mansoura, Égypte 
h Centre Cortambert, 75016 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 18
Iconographies 27
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La tuberculose (TB) demeure la cause la plus fréquente de mortalité par maladie infectieuse dans le monde. Sa prévalence a augmenté au cours des dernières décennies parallèlement à l'augmentation de la prévalence du syndrome d'immunodéficience acquise. La TB urogénitale (TBUG) est considérée par l'Organisation mondiale de la santé comme une forme sévère de TB extrapulmonaire. C'est une maladie d'appareil, toujours de survenue secondaire, pouvant toucher l'ensemble de l'appareil urinaire ainsi que les organes génitaux chez l'homme. Elle associe des lésions rénales extensives et des sténoses de la voie excrétrice redoutables par leur retentissement fonctionnel. La maladie est d'autant plus grave que son diagnostic est souvent difficile et retardé, et que les lésions anatomiques sont habituellement étendues, multifocales voire bilatérales au moment du diagnostic. Le diagnostic de certitude de la TBUG est établi par la mise en évidence du germe responsable dans les urines, ou bien du granulome spécifique sur les biopsies ou les pièces d'exérèse. L'imagerie joue un rôle important dans le diagnostic de présomption et dans la surveillance post-thérapeutique. L'urographie intraveineuse (UIV), autrefois examen de référence dans l'exploration de la TBUG, garde encore une place prépondérante dans les références traitant de la maladie, faute de séries récentes rapportant l'apport des techniques d'imagerie en coupes et plus particulièrement de l'uroscanner volumique multicoupes dans cette pathologie. L'UIV reste surtout utile pour l'étude des lésions tuberculeuses de la voie excrétrice au stade de début. L'imagerie en coupes est actuellement incontournable dans l'évaluation du parenchyme rénal, l'étude de l'environnement de l'appareil urinaire et dans le bilan général de la maladie. Elle intervient parfois dans le traitement en guidant un geste de radiologie interventionnelle. Dans cet article, seuls les aspects réalisés par la TBUG dans le haut appareil urinaire sont développés. Les aspects des atteintes du bas appareil et des organes génitaux, brièvement décrits ici, sont plus détaillés dans un autre article.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Imagerie, Infection, Tuberculose, Rein, Uretère, Cavités excrétrices


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Imagerie actuelle de la nécrose des papilles rénales
  • C. Roy
| Article suivant Article suivant
  • Parasitoses du haut appareil urinaire
  • R. Dafiri, R. Saouab, B. Zhari, F.Z. Gueddari

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.