Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Efficacité d’une unité cognitivo-comportementale sur les symptômes psychologiques et comportementaux des démences

Effectiveness of a cognitive-behavioral unit on behavioral and psychological symptoms of dementia

Doi : 10.1016/j.neurol.2012.10.017 

F. Delphin-Combe a  , C. Roubaud a, G. Martin-Gaujard a, M.-E. Fortin b, I. Rouch a c, P. Krolak-Salmon a d

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 5
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les unités cognitivo-comportementales (UCC) furent créées dans le cadre de la mesure 17 du plan Alzheimer 2008/2012 dans le but de réduire les troubles du comportement de patients présentant une maladie d’Alzheimer ou une maladie apparentée pour lesquels le recours à une hospitalisation est nécessaire. Cette mesure prévoit une évaluation de ces unités notamment à travers l’observation de l’évolution des symptômes psychologiques et comportementaux des démences (SPCD). L’objectif principal de cette étude est d’évaluer l’efficacité de l’UCC du CMMR de Lyon (hospices civils de Lyon) sur les SPCD.

Patients

Une cotation de l’inventaire neuropsychiatrique (neuropsychiatric inventory) (NPI) par un accompagnant du milieu d’origine du patient (NPI-F) fut réalisée à l’entrée et deux semaines après la sortie. Une cotation du NPI par un personnel soignant (NPI-ES) fut réalisée trois jours après l’admission au sein de l’UCC et à la sortie.

Résultats

Tous les patients admis au sein de l’UCC entre juillet et octobre 2011 furent inclus, soit 28 patients. Une réduction significative des scores du NPI-F fut observée entre l’entrée (58,93±24,8) et deux semaines après la sortie (27,07±19,70) (p<0,0001). Les symptômes les plus sensibles à l’hospitalisation étaient les idées délirantes, l’agitation, la dépression, l’anxiété, la désinhibition et les comportements moteurs aberrants. Les scores du NPI-ES n’évoluaient pas durant l’hospitalisation.

Conclusion

Cette étude démontre qu’une UCC permet une diminution significative des SPCD dans le milieu d’origine du patient, et cela à distance de la sortie. Ces unités répondent ainsi à leur objectif de diminution des troubles du comportement.

Abstract

Introduction

Cognitive-behavioral units (CBUs) have been created in the context of the national Alzheimer plan 2008/2012 for the management of behavioral disorders of patients suffering from Alzheimer's disease or related diseases. The Alzheimer plan promotes the evaluation of these units through the observation of the evolution of behavioral and psychological symptoms of dementia (BPSD). The aim of this study was to assess the effects of the memory center of Lyon (hospices civils de Lyon) CBU on BPSD.

Patients

The neuropsychiatric inventory (NPI) was rated by the patients’ caregiver (NPI-F) at admission to the CBU and 2weeks after the discharge. The NPI was also rated by the nursing staff (NPI-NS) 3days after admission in the CBU and at discharge.

Results

All patients admitted in the CBU between July and October 2001 were included in the study for a total of 28 patients. A significant reduction of NPI-F scores between admission (58.93±24.8) and 2weeks after the discharge (27.07±19.70) (P<0.0001) was observed. Improvement was specifically observed for delusions, agitation, depression, anxiety, disinhibition and aberrant motor activity symptoms. No significant changes were found on NPI-NS scores.

Conclusion

This study discloses benefits of CBUs in terms of BPSD reduction in patients 2weeks after CBU discharge. These units have the potential to achieve their principal objective of reducing behavioral problems.


Mots clés : Symptômes psychologiques et comportementaux des démences, Maladie d’Alzheimer, Plan Alzheimer

Keywords : Behavioral and psychological symptoms of Dementia, Alzheimer's disease, Plan Alzheimer


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 169 - N° 6-7

P. 490-494 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Subjectivité, décision et maladies neurodégénératives : réflexions sur la place du psychologue clinicien dans le processus décisionnel
  • H. Brocq, A. Liarte, M.-H. Soriani, C. Desnuelle
| Article suivant Article suivant
  • Calcinose striatopallidodentelée, hypoparathyroïdie et atteinte neurologique : étude de série
  • H. El Otmani, I. Lahlou, L. Raji, S. Omari, Y. Belmansour, F. Moutaouakil, F.-Z. Boulaajaj, M. Mouden, I. Gam, K. Hakim, B. El Moutawakil, M.-A. Rafai, H. Fadel, I. Slassi

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité