Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Problématique de la prise en charge des traumatismes graves du rachis cervical en pays sous-développé - 04/07/13

Doi : 10.1016/j.neuchi.2013.04.008 
E. Kpelao a, , A. Diop b, K. Beketi b, I. Tine b, M. Thioub a, A.B. Thiam a, M.C. Ba a
a Clinique neurochirurgicale, CHU de Fann, avenue Cheikh Anta Diop, BP 5035, Dakar-Fann, Sénégal 
b Département d’orthopédie-traumatologie et neurochirurgie, hôpital Principal de Dakar, avenue Nelson Mandela, BP 3006, Dakar, Sénégal 

Auteur correspondant. Foyer civil, CHU de Grenoble, chambre 41, chemin de l’Agnelas, 38700 La Tronche, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Background and purpose

The management of cervical spine injuries requires a multidisciplinary approach based on emergency management and rehabilitation. In our context this chain fails, especially on the post-hospital care. Our goal is to explain the difficulties we had in the management of these patients in Dakar.

Methods

This retrospective cohort study (2005–2009) included 99 patients admitted for severe cervical spinal cord injury in two hospitals in Dakar. The clinical signs, treatment and outcome were studied. The follow up was between 3 and 54 months.

Results

The average age of patients was 36.1 years and the traffic accidents were the main etiology (73.7%). Medical transport of patients was done in 65.7% with an admission average time of 64.86hours. On admission, 57.6% of patients had Frankel score A or B. Dislocations (59.6%) and Tear drop fractures (16.2%) were the main lesions. The surgery was performed in 83.8% with a mean interval of 128.84hours after the trauma. Outpatient rehabilitation was offered whatever the patient's neurological status. Recovery was complete in 20.2% and partial in 31.3% with a mortality rate of 37.4%. Most deaths occurred between 1 and 6 months (59.5%) mainly due to decubitus complications (56.8%).

Conclusion

The efficacy of the management of severe spinal cord injuries is based on reducing the preoperative time and rehabilitation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Introduction

Les traumatismes du rachis cervical sont fréquents. Leur prise en charge nécessite une approche multidisciplinaire basée sur la gestion des urgences et la rééducation. Dans notre contexte cette chaîne est défaillante, surtout sur le volet des soins de suite. Nous relevons dans cette étude les difficultés de la prise en charge de ces traumatisés à Dakar.

Patients et méthodes

Il s’agissait d’une étude rétrospective (2005–2009), portant sur 99 patients admis pour traumatisme grave du rachis cervical dans deux hôpitaux de Dakar. Les aspects cliniques, thérapeutiques et évolutifs ont été étudiés. Le recul variait entre trois et 54 mois.

Résultats

L’âge moyen des patients était de 36,1ans avec comme principale étiologie les accidents de la voie publique (73,7 %). Le transport du blessé était médicalisé dans 65,7 % avec un délai moyen d’admission de 64,86heures. À l’admission, 57,6 % des patients avaient un score de Frankel A ou B. Les luxations (59,6 %) et les fractures de type Tear drop (16,2 %) étaient les principales lésions. La chirurgie a été effectuée dans 83,8 %, après un délai d’attente moyenne de 128,84heures après le traumatisme. La rééducation était essentiellement ambulatoire quel que soit le statut neurologique du patient. La récupération a été totale dans 20,2 % et partielle dans 31,3 % avec un taux de mortalité de 37,4 %. La plupart des décès survenait entre un et six mois (59,5 %) principalement due à des complications de décubitus (56,8 %).

Conclusion

L’efficacité de la prise en charge des traumatismes graves du rachis repose sur la réduction des délais préopératoires et sur la rééducation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Spinal cord injury, Rehabilitation, Nursing, Outcome

Mots clés : Traumatisme médullaire, Rééducation, Soins, Évolution


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 3

P. 111-114 - juin 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Un an d’action : bilan préliminaire et perspectives
  • P.-H. Roche
| Article suivant Article suivant
  • Eighteen cases of crowned dens syndrome: Presentation and diagnosis
  • M. Godfrin-Valnet, G. Godfrin, J. Godard, C. Prati, E. Toussirot, F. Michel, D. Wendling

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.