Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Kyste osseux essentiel - 01/01/01

[14-784]
Pierre Mary : Attaché, ancien chef de clinique-assistant des hôpitaux de Paris
Magali Larrouy : Chef de clinique-assistant des hôpitaux de Paris
Georges Filipe : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service d'orthopédie et de chirurgie réparatrice de l'enfant, hôpital d'enfants Armand-Trousseau, 26, avenue du Docteur-Arnold-Netter, 75571 Paris cedex 12 France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 11
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Appareil locomoteur
et remplacé par un autre article plus récent: cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le kyste osseux essentiel est une lésion lytique, bénigne, que l'on rencontre essentiellement en période de croissance. Elle se situe à proximité d'un cartilage de croissance, sur le versant métaphysaire. Les localisations les plus fréquentes sont l'extrémité supérieure de l'humérus et du fémur.

Les kystes osseux essentiels sont asymptomatiques, en dehors de fractures pathologiques dues à la fragilisation de l'os.

Dans la plupart des cas, les radiographies standards sont suffisantes pour faire le diagnostic. Les autres examens (scintigraphie, tomodensitométrie, imagerie par résonance magnétique) sont inutiles car ils ne permettent pas d'écarter la possibilité d'un kyste anévrismal, diagnostic différentiel le plus fréquent.

La ponction sous anesthésie retrouve un liquide citrin, en dehors de contexte fracturaire.

L'évolution spontanée du kyste se fait vers la migration diaphysaire, au prix parfois de plusieurs fractures.

Les traitements proposés ont pour but d'éviter ces fractures et sont de deux types.

Les traitements chirurgicaux consistent en un curetage, associé ou non à un comblement. L'ostéosynthèse se justifie lorsque l'os est très fragilisé et qu'une fracture peut avoir des conséquences importantes (nécrose ischémique sur fracture du col fémoral).

Les traitements par injection de corticoïdes ou de moelle osseuse donnent des résultats équivalents avec une moindre morbidité.

La préférence va actuellement aux traitements par injections, sauf aux zones portantes où le risque fracturaire est important (extrémité supérieure du fémur). Le curetage avec ou sans comblement et ostéosynthèse de protection garde alors toute sa place.

Les fractures sont traitées orthopédiquement à l'extrémité supérieure de l'humérus et chirurgicalement à l'extrémité supérieure du fémur.



Mots-clés : kyste osseux essentiel, kyste solitaire des os, lésion ostéolytique de l'enfant

Plan



© 2001  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.