Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Cardiologie du sujet âgé - Traitement de l’hypertension artérielle chez la personne âgée

Doi : NPG-04-2007-7-38-1627-4830-101019-200702604 

O. Hanon

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’hypertension artérielle (HTA) concerne 70 % des patients de plus de 65 ans. Si l’intérêt de sa prise en charge est longtemps resté controversé chez la personne âgée, plusieurs études récentes indiquent une réduction des accidents vasculaires cérébraux grâce au traitement antihypertenseur même après 80 ans. Pourtant, les données actuelles soulignent que seuls 30 % des hypertendus âgés ont une pression artérielle bien contrôlée.

Les raisons de ce mauvais contrôle tensionnel s’expliquent par la difficulté du diagnostic d’HTA permanente chez les personnes âgées ainsi que par la réticence des médecins à traiter l’HTA et à renforcer le traitement comme il se doit, en raison du risque d’accidents iatrogènes. En effet, chez le patient âgé l’évaluation du vrai niveau tensionnel est difficile à apprécier en raison d’une variabilité tensionnelle accrue responsable d’un effet « blouse blanche » plus fréquent (25 à 40 % des cas). Dans ce cadre, l’utilisation de méthodes de mesure ambulatoire de la pression artérielle est recommandée afin de détecter les « faux hypertendus » chez qui le traitement antihypertenseur risque d’être préjudiciable. Le traitement antihypertenseur fait appel aux principales classes thérapeutiques, avec une préférence pour les diurétiques thiazidiques à faible dose ou les antagonistes calciques, en dehors d’indications spécifiques ou formelles. L’objectif thérapeutique à atteindre est une PAS/PAD ≪ 140/90 mmHg entre 60 et 80 ans et une PAS ≪ 150 mmHg après 80 ans, sachant qu’une baisse de 20 à 30 mmHg par rapport à la PAS initiale représente déjà un bénéfice significatif en terme de morbi-mortalité. Ainsi le plus souvent, le traitement antihypertenseur chez le sujet âgé ne doit pas comprendre plus de 3 antihypertenseurs associés à dosage optimal (dont un diurétique thiazidique).

Abstract

Treatment of hypertension in elderly people

The incidence of hypertension increases with age and approximately 70% of persons after 65 years have hypertension. During several years, the interest of the treatment of hypertension in very elderly people has been much debated. Recent studies justify antihypertensive therapy even in subjects over 80 years old, mainly because of a beneficial effect in stroke prevention.

The use of ambulatory blood pressure measurement methods (home blood pressure measurements or 24 hours ambulatory blood pressure measurements) must be encouraged because the frequency of “white coat” effect increases with aging. It is important to identify patients with sustained hypertension who need antihypertensive drugs and patients with white coat effect where treatment is not justified and could be dangerous because of the risk of hypotension. The objective of the antihypertensive treatment is to decrease SBP/DBP under 140/90 mmHg between 60 and 80 years, and SBP under 150 mmHg over 80 years old without orthostatic hypotension. All classes of antihypertensive drugs can be used, with a preference for the utilization of thiazide diuretics or calcium channel blockers in lack of specific indications due to concomitant diseases. Usually, in very elderly people, the antihypertensive treatment does not include more than 3 antihypertensive drugs at optimal dosage (including a thiazide diuretic).


Mots clés : Hypertension , sujet âgé , traitement hypertenseur

Keywords: Hypertension , elderly people , antihypertensive treatment


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 7 - N° 38

P. 30-37 - avril 2007 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cardiologie du sujet âgé - Effets cardiovasculaires des médicaments non cardiovasculaires chez le sujet âgé
  • P. Friocourt, C.-E. Geffroy
| Article suivant Article suivant
  • Pneumonies infectieuses du sujet âgé : particularités sémiologiques et approche thérapeutique
  • A. Jégo

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité