Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Clinical indications for analysis of Alzheimer's disease CSF biomarkers

Biomarqueurs dans le LCR pour le diagnostic de la maladie d’Alzheimer : indications

Doi : 10.1016/j.neurol.2013.07.024 

S. Engelborghs

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

The cerebrospinal fluid (CSF) biomarkers β-amyloid1-42 (Aβ1-42), total tau protein (T-tau) and hyperphosphorylated tau (P-tau181P) are well-validated and are increasingly used in clinical practice as an affirmative diagnostic tool for Alzheimer's disease (AD). These biomarkers have also been implemented in the revised diagnostic criteria of AD. The combination of the CSF biomarkers Aβ1-42, T-tau and P-tau181P results in high levels of sensitivity, specificity and diagnostic accuracy for discriminating AD from controls (including psychiatric disorders like depression). These biomarkers can be applied for diagnosing AD in the prodromal phase of the disease (mild cognitive impairment). In case of doubt between vascular dementia (VaD) or mixed AD-VaD pathology in dementia patients, the determination of CSF Aβ1-42, T-tau and P-tau181P levels is of help to confirm or exclude the AD component in the pathophysiology of the dementia syndrome. However, their discriminatory power for the differential diagnosis of dementia is suboptimal. Other CSF biomarkers like Aβ1-40, and those that are reflective of the pathology of non-AD dementias, could improve the accuracy of differential dementia diagnosis. The added differential diagnostic value of the CSF biomarkers Aβ1-42, T-tau and P-tau181P could lie within those cases in which the routine clinical diagnostic work-up is not able to discriminate between AD or non-AD dementias. In summary, the CSF biomarkers Aβ1-42, T-tau and P-tau181P can be used in clinical practice to discriminate AD from healthy aging (including psychiatric disorders like depression), to diagnose AD in its prodromal phase or in atypical forms with prominent non-memory impairment, to identify AD in patients with mixed pathologies and in case of an ambiguous (AD versus non-AD) dementia diagnosis.

Résumé

Les bio-marqueurs du liquide céphalo-rachidien (LCR) β-amyloid1-42 (Aβ1-42), protéine tau totale (T-tau) et tau hyperphosphorylée (P-tau181P) sont bien validés et de plus en plus utilisés en pratique courante pour poser un diagnostic de maladie d’Alzheimer (MA). Ces biomarqueurs ont été inclus dans les critères diagnostiques révisés de la MA. L’association des résultats des biomarqueurs du LCR, Aβ1-42, T-tau and P-tau181P permet d’obtenir des scores élevés de sensibilité/spécificité et de certitude diagnostique différenciant la MA d’une population contrôle (incluant des troubles psychiatriques comme la dépression). Ces biomarqueurs peuvent être utilisés pour porter un diagnostic de MA à la phase prodromale (MCI). En cas de doute entre démence vasculaire et démence mixte, les niveaux de Aβ1-42, T-tau and P-tau181P peuvent aider à confirmer ou exclure la part de la composante Alzheimer. Toutefois, leur pouvoir discriminant n’est pas optimal. Des biomarqueurs comme Aβ1-40 ou d’autres exprimant des processus physiopathologiques de démences non Alzheimer pourraient améliorer la certitude du diagnostic différentiel. Les biomarqueurs Aβ1-42, T-tau and P-tau181P du LCR augmentent la certitude diagnostique quand les méthodes usuelles ne permettent pas de différencier MA et démences non MA. En résumé, les biomarqueurs du LCR, Aβ1-42, T-tau and P-tau181P sont utiles en pratique courante pour distinguer MA et effet de l’âge (incluant des troubles psychiatriques comme la dépression ou les formes atypiques où les perturbations inaugurales sont de nature non mnésique), pour établir un diagnostic de MA prodromale, pour identifier la MA en cas de démence mixte et en cas d’ambiguïté diagnostique entre MA et démence non MA.


Keywords : Dementia, Alzheimer's disease, Mild cognitive impairment, Biomarkers, Cerebrospinal fluid, Amyloid, Tau, Phospho-tau

Mots clés : Démence, Maladie d’Alzheimer, Troubles cognitifs légers, Marqueurs biologiques, Liquide céphalo-rachidien, Amyloïde, Tau, Phospho-tau


Plan


© 2013  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 169 - N° 10

P. 709-714 - octobre 2013 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Executive functions in clinical and preclinical Alzheimer's disease
  • P. Allain, F. Etcharry-Bouyx, C. Verny
| Article suivant Article suivant
  • Disease-specific adaptive immune biomarkers in Alzheimer's disease and related pathologies
  • G. Dorothée, M. Sarazin, P. Aucouturier

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité