Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Chirurgie des prolapsus génitaux par voie vaginale - 05/03/14

[41-800]  - Doi : 10.1016/S2211-0666(13)45903-0 
X. Deffieux a, , H. Fernandez b
a Service de gynécologie-obstétrique et médecine de la reproduction, Hôpital Antoine-Béclère, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92140 Clamart, France 
b Service de gynécologie-obstétrique, Centre hospitalier universitaire du Kremlin-Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Cet article est gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier et pour tester vos connaisances!

Résumé

La chirurgie du prolapsus par voie vaginale est incontournable pour beaucoup de patientes, avec de bons taux de succès à moyen et long terme et au prix d'un risque de complications acceptable. Il faut maîtriser les techniques autologues et prothétiques afin de pouvoir prendre en charge toutes les patientes selon leurs caractéristiques personnelles, leurs antécédents et le type de prolapsus présenté. La sacro-spino-fixation du fond vaginal (Richter) ou de l'isthme utérin (Richter-Richardson) est la pierre angulaire de cette chirurgie pour corriger l'étage moyen (éventuellement associée à une hystérectomie). Les techniques autologues de correction de la cystocèle comportent des variantes de plicature des tissus de la cloison vésicovaginale. En cas de risque important de récidive (récidive de prolapsus ou prolapsus de stade III ou IV), une interposition prothétique intervésicovaginale peut être préférée aux techniques autologues. La correction d'une rectocèle peut être réalisée par plicature du fascia prérecti à laquelle on peut associer une colpopérinéoraphie superficielle postérieure en cas de rectocèle très distale ou de béance introïtale associée. L'interposition prothétique interrectovaginale est beaucoup plus discutée car le risque de récidive après technique autologue est faible pour la rectocèle. Parmi les complications de la chirurgie prothétique par voie vaginale, l'exposition prothétique vaginale est la plus fréquente. Sa prise en charge (excision prothétique partielle et suture vaginale) est toutefois simple dans la grande majorité des cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Prolapsus, Richter, Richter-Richardson, Prothèse, Exposition prothétique, Prolapsus génital, Cystocèle, Hystéroptôse, Rectocèle, Élytrocèle


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Lymphadénectomie lomboaortique par laparotomie
  • C. Uzan, S. Gouy, P. Morice
| Article suivant Article suivant
  • Chirurgie mini-invasive de l'incontinence urinaire féminine
  • X. Deffieux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.