Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment améliorer la rentabilité diagnostique des biopsies de la sphère oto-rhino-laryngée dans la maladie de Wegener : analyse anatomo-clinique de 49 biopsies chez 21 patients

Doi : AP-04-2005-25-02-0242-6498-101019-200503882 

Pierre Raynaud [1],

Renaud Garrel [2],

Valérie Rigau [1],

Flora Poizat [1],

Patrice Vic [1],

César Cartier [2],

Sophie Rivière [3],

Pierre Baldet [1],

Valérie Costes [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 7
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les biopsies de la sphère oto-rhino-laryngée (ORL) et conjonctivales sont classiquement rapportées comme peu contributives dans le diagnostic de la maladie de Wegener (MW). À partir de 49 biopsies ORL ou conjonctivales (fosses nasales 29, sinus 7, cavité buccale 4, larynx 4, conjonctive 3, oreille externe 2) réalisées lors du diagnostic chez 21 patients atteints de MW, nous avons décrit les lésions histologiques évocatrices et étudié la rentabilité diagnostique de ces prélèvements en fonction : de la présence de lésions macroscopiques, du site anatomique biopsié, des modalités d’obtention (anesthésie générale ou locale), de leur taille et du nombre de recoupes réalisées.

L’association de lésions granulomateuses (cellules géantes isolées (28,5 % des biopsies), granulomes épithélioïdes (28,5 %)), de lésions nécrosantes (micro-abcès à polynucléaires neutrophiles (16,3 %), foyers de nécrose du tissu conjonctif (18,3 %)) et d’une vascularite (nécrosante (12 %), leucocytoclasique (10 %), granulomateuse (6 %)) permettant d’affirmer le diagnostic n’était présente que dans 18,3 % des biopsies (28,5 % des patients). Il nous a paru licite de proposer le diagnostic « compatible avec une MW » lorsqu’une ou deux de ces lésions histologiques étaient présentes (24,5 % des biopsies, 26 % des patients). Nos résultats montrent qu’il était toujours préférable de biopsier les lésions macroscopiques lorsqu’elles existaient. En leur absence, il valait mieux s’orienter vers un prélèvement de muqueuse sinusienne sous anesthésie générale. En effet, les nombreuses biopsies systématiques des fosses nasales réalisées sous AL étaient non contributives dans 90 % des cas. Enfin, nous avons montré que la réalisation de deux recoupes permettait d’augmenter la sensibilité de l’examen histologique de 7 %.

Abstract

How can the diagnostic value of head and neck biopsies be increased in Wegener’s granulomatosis: a clinicopathologic study of 49 biopsies in 21 patients

Head and neck biopsies usually have a low diagnostic value in Wegener’s granulomatosis (WG). On the basis of 49 biopsies obtained from 21 WG patients at diagnosis from various sites, i.e. nose (29), paranasal sinus (7), oral cavity (4), larynx (4), conjunctiva (3) and external ear (2), we described the suggestive histological features and studied the diagnostic potential of the biopsy size, anaesthesia method (general (GA) or local (LA)), anatomic region of the biopsy, number of sections, and presenting macroscopic manifestations. Associated granulomatous inflammation (scattered giant cells, 28.5% of biopsies; poorly-formed granulomas, 28.5%), necrosis (neutrophilic microabscesses, 16.3%; geographic necrosis, 18.3%), angiitis (leukocytoclastic, 10%; necrotizing, 12%; and granulomatous, 6%) which confirmed the diagnosis were only present in 18.3% of the biopsies (28.5% of the patients). We think it is possible to propose a “WG-compatible” diagnosis when at least one of these histological features is present (24.5% of biopsies, 26% of patients in our study).

We found that it was always better to perform biopsies targeted on macroscopic lesions. When there was no lesion, samples from paranasal sinuses obtained under GA had the highest diagnostic value in the head and neck region, whereas 90% of nasal systematic biopsies performed under LA were nonspecific. Moreover, we demonstrated that performing two further sections increased the sensitivity of histological examination by 7%.


Mots clés : Wegener granulomatosis , head and neck biopsies , systemic angiitis


Mots clés : granulomatose de Wegener , biopsies ORL , vascularite systémique


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 25 - N° 2

P. 87-93 - avril 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Test HPV, un présent mais quel avenir ?
  • Béatrix Cochand-Priollet
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence du virus d’Epstein-Barr dans les lymphomes non hodgkiniens dans la région du Centre Tunisien
  • Mounir Trimeche, Sonia Ziadi, Laurence de Leval, Sihem Hmissa, Badredine Sriha, Moncef Mokni, Intissar Toumi, Halima Elomri, Adnène Laatiri, Abderrahim Kehlif, Jacques Boniver, Sadok Korbi

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité