Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Épidémiologie et données pronostiques de l’arrêt cardiorespiratoire en 2014

Epidemiology, prognostic data of cardiac arrest in 2014

Doi : 10.1016/j.lpm.2014.04.009 

Florence Dumas 1  , Alain Cariou 2

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L'accès au texte intégral de ce chapitre nécessite l'achat du livre ou l'achat du chapitre.

pages 7
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Points essentiels

Les données épidémiologiques sur l’incidence, la survie et les facteurs pronostiques de l’arrêt cardiorespiratoire (ACR) sont souvent hétérogènes. Des progrès récents en méthodologie et recherche ont cependant permis une amélioration des connaissances sur ce sujet.

Le pronostic des victimes d’ACR dépend à la fois des caractéristiques initiales du patient, des conditions de survenue de l’événement et de la qualité de la prise en charge.

Le devenir ultérieur de ces patients est conditionné par l’efficience de la chaine de survie : alerte immédiate, massage cardiaque par les témoins et défibrillation précoce, prise en charge par les secours spécialisés et intégration des soins intrahospitaliers au décours.

D’autres paramètres sont également susceptibles d’influencer le pronostic (organisation des soins, environnement…) mais leur évaluation est à ce jour incomplète. Plus important, les facteurs influençant le pronostic à long terme sont actuellement mal connus.

Enfin, les données sur l’évolution temporelle de la survie globale semblent montrer une stabilité du pronostic des patients victimes d’ACR, malgré une amélioration probable de leur prise en charge. Les modifications du profil des patients pourraient partiellement expliquer l’absence d’effet perceptible sur la survie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Key points

Epidemiological data on the incidence, the survival and the prognostic factors of cardiac arrest (CA) are often heterogeneous. However, recent advances in methodology and research have improved the knowledge on that topic.

The prognosis of victims CA depends on the initial patient's characteristics, the circumstances of the CA and the quality of the management.

As a result, the subsequent outcome of these patients relies on the efficiency of the chain of survival: prompt alert, bystander cardiopulmonary resuscitation and early defibrillation, the advanced care life support provided by the emergency medical services and the integration of in-hospital care.

Other parameters are also likely to influence the prognosis (such as the system of care or the environment) though their assessment remains incomplete. More important, factors potentially affecting the long-term outcome are currently very less investigated.

Finally, despite the potential improvements in the management of these patients for some years now, the temporal trends of the overall survival appear fairly stable. The transition in the profile of patients could partly explain the absence of clear effect on survival.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 43 - N° 7-8

P. 768-774 - juillet 2014 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La cardiologie du futur
  • Christophe Leclercq
| Article suivant Article suivant
  • Nouveaux anticoagulants oraux chez les patients atteints de fibrillation atriale, comment éviter les accidents ?
  • Vladimir Manenti, Etienne Aliot

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité