Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Myopathies distales - 31/07/14

[17-175-D-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0378(14)29240-2 
T. Stojkovic a, , P. Richard b, A. Béhin a
a Centre de référence des maladies neuromusculaires Paris Est, Institut de myologie, Groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 
b Unité fonctionnelle de cardiogénétique et myogénétique, service de biochimie métabolique, Hôpital Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 28
Vidéos 1
Autres 1

Résumé

Une myopathie distale doit être évoquée devant un déficit moteur pur débutant par une atteinte des muscles distaux des membres inférieurs et/ou supérieurs. Ces dernières années, de nombreux gènes pouvant être révélateurs d'une myopathie distale ont été identifiés. Il faut cependant souligner que ces gènes peuvent être également responsables d'autres formes de myopathies telles que les dystrophies des ceintures ou de cardiomyopathies. L'examen clinique et l'anamnèse précisent la topographie du déficit, l'âge du début, le mode de transmission. La recherche attentive d'une élévation des créatine kinases, d'une cardiopathie, d'un trouble du rythme cardiaque et d'une cataracte est une aide précieuse pour l'investigation de ces myopathies distales. Dans nombre de cas, la biopsie musculaire demeure indispensable car elle permet de préciser les caractéristiques histologiques de la myopathie, de réaliser des études immunohistochimiques de diverses protéines dont le défaut ou l'accumulation sont responsables de myopathies distales. L'orientation diagnostique dépend de l'âge de début, du mode de transmission, de la présentation clinique et des données anatomopathologiques, permettant d'aboutir dans un certain nombre de cas à la confirmation génétique de l'affection causale. Néanmoins, l'identification précise du type de myopathie distale nécessite une consultation dans un centre spécialisé des maladies neuromusculaires, au sein duquel la biopsie musculaire peut être pratiquée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Myopathie distale, Biopsie musculaire, Immunohistochimie, Myopathie myofibrillaire, Dystrophie musculaire, Protéines du sarcomère


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Myopathies des ceintures
  • G. Solé
| Article suivant Article suivant
  • Dystrophie musculaire oculopharyngée
  • P. Richard, F. Roth, T. Stojkovic, C. Trollet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.