Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Radioprotection - 06/08/14

[16-700-A-10]  - Doi : 10.1016/S1877-7856(14)63031-2 
B. Le-Guen a,  : Directeur délégué radioprotection-sécurité, secrétaire général de l'International Radiation Protection Association [IRPA], Special Liaison Observer au comité 4 de la Commission internationale pour la protection radiologique [CIPR], G. Cordier b : Conseil scientifique radioprotection, P.-A. Cabanes c : Médecin
a Tête Pleyel, Direction production ingénierie, Division production nucléaire, Électricité de France, 1, place Pleyel, 93282 St Denis cedex, France 
b Site de Cap Ampère, Production ingénierie, Division production nucléaire, Électricité de France, 1, place Pleyel, 93282 St Denis cedex, France 
c Service des études médicales, Délégation santé groupe, Direction reconnaissance et vie au travail, DRH groupe, Électricité de France, 45, rue Kléber, Immeuble Carré vert, 92309 Levallois-Perret cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Cet article est gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier et pour tester vos connaisances!

Résumé

L'application des rayonnements ionisants à la médecine, aux sciences et à l'industrie a connu un essor extrêmement rapide à partir de leur découverte à l'extrême fin du xixe siècle. Leurs effets nocifs potentiels ont été tout aussi rapidement mis en évidence (radiodermites, cancers, etc.) même si la prise de conscience de la nécessité de s'en protéger et la formulation des premières recommandations, amorce du système de protection actuel, a pris une trentaine d'années. C'est le congrès mondial de radiologie de 1928 qui est à l'origine de la création de l'organisme international de référence qui allait devenir la Commission internationale de protection radiologique (CIPR). La CIPR, organisme non gouvernemental, a recommandé, par étapes successives, au fur et à mesure de l'avancée des connaissances sur les effets des rayonnements ionisants, un système de protection reconnu dont la plupart des états s'inspirent pour l'écriture de leur réglementation dans le domaine. C'est le cas en France : la réglementation, principalement déclinée dans le Code de la santé publique, pour la protection du public et des patients, et dans le Code du travail, pour la protection des travailleurs, est basée sur des directives européennes Euratom, qui reprennent de manière opérationnelle les publications périodiques de la CIPR. Le système de protection français, tel que décrit par ces codes, constitue un ensemble cohérent de règles organisationnelles et techniques. Il couvre les situations normales et exceptionnelles (en particulier les accidents entraînant une urgence radiologique) et vise à protéger des sources de rayonnement artificielles et de certaines sources naturelles, notamment dès lors que ces dernières sont renforcées par l'activité humaine. L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN), avec l'appui de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), en tant qu'expert, assure le contrôle de l'État grâce à un corps d'inspecteurs de la radioprotection. Pour le champ plus restreint de la protection des travailleurs, il vient en complément de l'action des inspecteurs du travail.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Réglementation, Rayonnements ionisants, Radioprotection, Dosimétrie, ASN, CIPR


Plan


© 2014  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Prévention technique des risques chimiques
  • J. Triolet, M. Guimon
| Article suivant Article suivant
  • Accidents du travail : aspects législatifs et réglementaires
  • H. Laborde-Castérot, D. Choudat, C. Goulfier, T. Zakia

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.