Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Acidoses tubulaires de l'enfant - 14/01/15

[18-064-J-10]  - Doi : 10.1016/S1762-0945(14)50635-3 
M. Cailliez, Praticien hospitalier, MD a, , M. Tsimaratos, Professeur des Universités, praticien hospitalier, MD, PhD a, R. Vargas-Poussou, Praticien hospitalier, MD, PhD b
a Unité de néphrologie pédiatrique, Service de pédiatrie multidisciplinaire, AP-HM Timone-Enfants, Université Aix-Marseille, Marseille, France 
b Service de génétique, AP-HP, Hôpital européen Georges Pompidou, 20, rue Leblanc, 75908 Paris cedex 15, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les acidoses tubulaires rénales sont caractérisées par une acidose métabolique à trou anionique normal (hyperchlorémique). Une dyskaliémie est fréquemment associée (hypokaliémie le plus souvent). Elles résultent d'un défaut de réabsorption des bicarbonates ou d'un défaut d'acidification distal des urines. En effet, le rein a un rôle capital dans l'équilibre acide-base, qui est assuré tout le long du néphron. Ainsi, les acidoses proximales résultent d'une perte de bicarbonates et s'intègrent le plus souvent dans une atteinte plus globale du tubule proximal avec syndrome de Fanconi. Les formes distales sont le plus souvent en rapport avec une anomalie moléculaire de la sécrétion de protons (H+ATPase) dans le canal collecteur (le pH urinaire est inadapté). Ces formes génétiques isolées sont les plus fréquentes. Elles sont souvent associées à une surdité. Elles s'accompagnent d'une calciurie élevée et d'une hypocitraturie, toutes deux responsables de lithiases et de néphrocalcinose. Les formes récessives sont sévères et révélées précocement par une mauvaise croissance et des épisodes de déshydratation. Les formes dominantes peuvent être plus frustes et nécessitent dans ce cas un test de charge acide pour en faire le diagnostic. Plus rarement les formes distales sont secondaires à un hypoaldostéronisme ou un pseudohypoaldostéronisme entraînant une acidose modérée dans un contexte d'hyperkaliémie. Il existe de rares formes mixtes (proximale et distale) de transmission autosomique récessive avec ostéopétrose, en rapport avec la perte de fonction de l'anhydrase carbonique II. Les formes secondaires concernent essentiellement les atteintes du tubule proximal (toxiques, anomalies énergétiques, maladies de surcharges). Certaines maladies auto-immunes peuvent entraîner des atteintes distales ou mixtes (rares chez l'enfant). Le traitement des formes primitives repose sur l'administration de bicarbonate de sodium et de citrate de potassium. Une prise en charge adaptée permet une reprise de la croissance et une stabilisation de la maladie lithiasique mais n'a pas d'effet sur l'atteinte auditive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Acidose métabolique hyperchlorémique, Acidose tubulaire, Trou anionique normal, Néphrocalcinose, Lithiases, Hypocitraturie, Hypercalciurie, Surdité, Hypokaliémie


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Syndrome de Bartter-Gitelman
  • A. Blanchard, P.-Y. Courand, R. Vargas-Poussou
| Article suivant Article suivant
  • Atteintes rénales des cytopathies mitochondriales
  • P. Niaudet

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.