Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Initiative innovante pour l’amélioration du système de santé au Burkina Faso : stratégies de mise en place d’un laboratoire de toxicologie clinique - 07/05/15

Doi : 10.1016/j.toxac.2015.03.106 
N.-S. Meda 1, , N. Fleury 2, C.-M. Cirtiu 3, V. Cirimele 4
1 Direction de la Toxicologie, du Contrôle de l’Environnement et de l’Hygiène Publique, Laboratoire National de Santé Publique (LNSP) du Burkina Faso, Ouagadougou 
2 Centre de Toxicologie du Québec (CTQ), Québec 
3 Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ), Québec 
4 Laboratoire ChemTox, Strasbourg 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Initier et développer un projet de mise en place d’un laboratoire de toxicologie clinique au Burkina Faso car il n’existe ni Centre antipoison, ni laboratoire de toxicologie clinique.

Méthodes

Nous avons mené une démarche proactive, inspirée du modèle d’innovation de la « chaîne interconnectée » de Kline et Rosenberg, 1986, en y intégrant créativité et stratégies [1]. Les données ont été recueillies au BF et au CTQ, à travers la revue documentaire, les observations, un stage de formation et les échanges d’information avec des fournisseurs potentiels, de septembre 2011 à janvier 2015.

Résultats

Les risques toxicologiques relevés au BF sont principalement d’ordre chimique, le mercure, les pesticides, drogues et médicaments étant les plus incriminés. La population rurale (agriculteurs, orpailleurs) est la plus exposée aux pesticides et au mercure. Un plan stratégique a été élaboré et porte sur trois axes :

– création du laboratoire ;

– renforcement des capacités et réalisation des analyses de toxicologie clinique ;

– la recherche et collaboration avec des partenaires technique et financiers.

Les dépistages toxicologiques et la biosurveillance constitueront les services à offrir dans respectivement 40 et 31 % des cas. Pour cela, un flow injection mercury system (FIMS 100) (dosage du mercure), un automate d’analyse biochimique (dépistage des drogues et médicaments), un spectromètre d’absorption atomique (AA 600) (dosage des métaux) et un chromatographe en phase gazeuse couplé à un spectromètre de masse (GC-MS) (quantification et les confirmations éventuelles) sont les appareilles prioritaires à acquérir. La durée de mise en œuvre est prévue sur cinq ans, pour un budget estimé à 1 155 000 000 Franc CFA, les appareils occupant 57 % du montant total. Le LNSP et le centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo sont les sites à forte potentialité pour l’implantation de ce laboratoire.

Conclusion

L’initiative de mise en place d’un laboratoire de toxicologie clinique au BF est induite par le besoin de développer cette activité. Cette initiative est caractérisée par sa forme entrepreneuriale et sa finalité sociale. La réalisation des analyses de toxicologie clinique permettra de combler un manque dans le système de santé, et de faire face au problème de risques toxicologiques sans cesse grandissant au BF [1, 2]. Cependant, ce projet nécessite l’accompagnement de partenaires financiers pour renforcer le système sanitaire au BF en particulier, et pour l’amélioration de la santé dans le monde en général [3].

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 27 - N° 2S

P. S66-S67 - juin 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Néphrotoxicité d’un biopesticide, l’abamectine, chez le rat Wistar
  • H. Khaldoun-Oularbi, C. Richeval, N. Djenas, H. Aissani, N. Zerrouki-Daoudi, D. Allorge
| Article suivant Article suivant
  • Apport d’un spectromètre UHPLC-HR-Q-TOF pour l’identification des nouvelles substances psychoactives en circulation
  • C. Lamoureux

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.