Publicité

Médecine

Paramédical

Autres domaines


Quand et comment s'infecte-t-on par Helicobacter pylori ?

Doi : GCB-03-2003-27-3-C2-0399-8320-101019-ART3 

Francis MÉGRAUD

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Abstract

Le réservoir exclusif de Helicobacter pylori est l'estomac de l'homme. Plusieurs animaux qui avaient été considérés comme des réservoirs potentiels (porc, chat, mouton, singe) sont maintenant disculpés. Les mouches et les cafards pourraient être impliqués si la bactérie était éliminée en quantité importante et sous forme viable dans les selles.

Les sources de contamination potentielles sont les vomissures, la salive et les selles. Chez les sujets infectés, H. pylori est toujours présent au niveau des vomissures et va survivre quelques heures dans l'environnement. La salive est parfois positive, du fait de régurgitations, mais les selles ne renferment des formes viables qu'en cas de transit accéléré et de manière inconstante. La transmission survient essentiellement dans l'enfance et est le plus souvent intrafamiliale.

Dans les pays en développement, la voie fécale-orale est plausible en plus de la voie orale-orale. En effet, les diarrhées sont fréquentes, l'hygiène fécale mal réalisée et l'eau souvent non traitée. De plus, l'hygiène lors des vomissements peut ne pas être adéquate, du fait des conditions sanitaires déficientes des foyers et certaines coutumes, telles que la prémastication des aliments sont fréquentes. Dans les pays développés par contre, les facteurs de la transmission fécale-orale semblent avoir disparus, ce qui est en accord avec une transmission devenue rare et sans doute essentiellement orale-orale.

Abstract

When and how does Helicobacter pylori infection occur?

The unique reservoir of Helicobacter pylori is the stomach of humans. Several animals which were considered as potential reservoirs (e.g. pig, cat, sheep, monkey) have been exonerated. Flies and cockroaches could be implicated if the bacterium is eliminated in huge numbers and in viable forms in feces .

The potential sources of contamination are vomit, saliva and feces. In infected subjects, H. pylori is always present in vomit and can survive a few hours in the environment. Saliva is sometimes positive because of regurgitations, but feces only contain viable organisms when there is a short transit and even so, this finding is not constant .

Transmission occurs essentially in childhood and is mostly intrafamilial. In developing countries the fecal-oral route is plausible, in addition to the oral-oral route; indeed, diarrhea is common, fecal hygiene is rarely performed and water is not treated. Furthermore, when vomiting occurs, hygienic practice cannot be adequate due to the unsatisfactory sanitary conditions at home, and certain habits, e.g. premastication of food, are frequent. To the contrary, in developed countries, factors for a fecal-oral transmission seems to have disappeared, which is in agreement with a currently rare transmission rate, and probably essentially via the oral-oral route.


Plan



© 2003 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer

Vol 27 - N° 3-C2

P. 374-379 - mars 2003 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Helicobacter pylori et les autres
  • Philippe LEHOURS
| Article suivant Article suivant
  • Avantages et inconvénients des différentes méthodes diagnostiques de l'infection à H. pylori
  • Jean-Dominique de KORWIN

Bienvenue sur EM-consulte,
la référence des professionnels de santé.

Plus de 500 000 articles médicaux,
paramédicaux et scientifiques vous attendent.

Déjà abonné à cette revue ?

Publicité