Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Revue Neurologique
Vol 160, N° 8-9  - septembre 2004
p. 757
Doi : RN-09-2004-160-8-9-0035-3787-101019-ART01
Hommage

Professeur M. Ben Hamida
Prof. M. Ben Hamida
 

La plupart d’entre nous ont connu, rencontré, apprécié Mongi Ben Hamida.

Habitué de la Société Française de Neurologie depuis les années 1960, il le fut d’abord comme externe puis interne des Hôpitaux de Paris, comme chef de clinique neurologique (du Professeur R. Garcin puis du Professeur Boudin), comme Assistant de Physiologie et titulaire d’un diplôme d’études approfondies en histologie et cytologie sous la direction du Professeur René Couteaux. Rien depuis lors ne l’avait séparé de Paris et de la France, aussi bien sa qualité de membre des Sociétés Françaises de Neurologie et de Neuropathologie, que celle de correspondant de l’Académie Nationale de Médecine ou encore d’attaché de recherche à l’INSERM collaborant au programme de recherche de Michel Fardeau sur les myopathies, ou même son année de Professeur associé au Collège Albert Einstein à New York.

La supériorité attachante de Mongi Ben Hamida s’est dès lors développée dans divers domaines.

Dans le domaine médical, dès son retour en Tunisie comme Professeur de Neurologie et Doyen de la Faculté de Médecine de Tunis, il sait élever à un niveau exceptionnel l’Institut de Neurologie de la Rabta, dont il est le fondateur et le chef de service. Président de l’Association arabe — et aussi panafricaine des Sciences Neurologiques, ainsi que Vice Président de la Fédération Mondiale de Neurologie — animateur créatif, stimulant ses collaborateurs, imaginant en permanence des conceptions nouvelles, ne ménageant pas sa peine pour défricher au plus profond de son pays les particularités des maladies neurologiques, il comprend et développe rapidement les initiatives les plus modernes qu’il doit conduire en tant que décideur. Le haut rendement de son service amène beaucoup de faits originaux et de notions jusqu’ici imprécises.

De multiples enquêtes épidémiologiques génétiques entreprises en collaboration avec l’OMS confirment la prévalence des maladies neurologiques de transmission autosomique récessive en relation avec un taux élevé de consanguinité et montrent aussi bien la fréquence sous-estimée de la sclérose en plaques ou du Neuro Behçet.

Des affections peu ou mal connues sont révélées et il est saisissant d’en suivre la rapidité de démembrement à la lumière de quelques exemples :

La myopathie tunisienne, forme de maladie de Duchenne touchant les deux sexes qui va devenir la gamma sarcoglycanopathie, type 2C des myopathies des ceintures, est décrite en 1978, étiquetée SCARMD (Severe Congenital Autosomique Recessive Muscular Dystrophy) en 1983 en collaboration avec Michel Fardeau, son gène est localisé sur le chromosome 13 en 1992, identifié, en collaboration avec Kunkel et Osawa, en 1995.

Parallèlement la sclérose latérale amyotrophique juvénile est décrite en 1984 puis en 1990 avec 3 formes phénotypiques. Le gène d’une de ces formes est localisé sur le chromosome 2 en 1992, celui d’une deuxième de ces formes sur le chromosome 15 en 1998.

L’ataxie de Friedreich avec déficit en vitamine E est isolée en 1993, le gène est localisé la même année sur le chromosome 8 par Christiane Ben Hamida son épouse puis identifié, codant pour la protéine de transfert du tocophérol.

De nombreuses autres localisations géniques sont déterminées par l’équipe de la Rabta, désormais dirigée par le Professeur Fayçal Hentati, successeur du Professeur Ben Hamida, avec notamment Ben Othman, Afif Hentati, Christiane Ben Hamida : chromosomes 8 ou 11 pour certaines formes de maladie de Charcot-Marie, chromosome 2 pour la myopathie de Miyoshi et bien d’autres qu’on ne saurait énumérer.

Le monde de la Neurologie a vite su reconnaître l’importance de tels travaux en associant Mongi Ben Hamida à de prestigieuses sociétés savantes, en l’invitant dans nombre de réunions internationales.

Conférencier et enseignant à l’intellect brillant et clair, captivant son auditoire, Ben Hamida a su exposer ses découvertes, parfois inattendues, avec un esprit de synthèse, soutenu par un jugement sûr et un bon sens réfléchi.

Homme simple et chaleureux, constamment disponible, il a écouté ses patients avec une humanité bienveillante, il a noué des amitiés avec fidélité et droiture, sa générosité souriante laissant rarement indifférente. Calme et pondéré dans les discussions il a toujours été en mesure de hiérarchiser les problèmes avec honnêteté et dans un parfait équilibre.

Homme d’état enfin, il a été de ceux dont l’ascendant, la brillante intelligence, le sens des responsabilités ont apporté un soutien sans faille et désintéressé à son village dont il a été maire, à sa ville dont il a été conseiller, à son pays dont il a été ministre.

Je garderai avec nostalgie le souvenir des nombreux moments pendant lesquels j’ai eu le privilège d’apprécier son amitié.

Professeur Georges Serratrice



Top of the page


© 2004 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline