Article

PDF @@113110@@
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

Journal des Maladies Vasculaires
Vol 25, N° 4  - octobre 2000
p. 286
Doi : JMV-10-2000-25-4-0398-0499-101019-ART12
LETTRES À LA RÉDACTION

Imagerie de perfusion au scanner dynamique
Intérêt dans l'évaluation fonctionnelle d'une sténose de l'artère rénale
 

J.-F. Paul [1]
[1] Service de Radiologie, Hôpital Marie Lannelongue, 133 av. de la Résistance, 92350 Le Plessis-Robinson.

ÉTUDE PRÉLIMINAIRE

(Travail présenté à la journée « Rein et Vaisseaux », Paris, le 12 mai 2000. )Le retentissement hémodynamique d'une sténose de l'artère rénale est lié à une chute de la perfusion du rein en aval de cette sténose. Cependant, la relation entre la sténose artérielle rénale et la perfusion est complexe, car la pression de perfusion du cortex rénal tend à être maintenue par l'activation du système rénine-angiotensine-aldostérone : la perfusion corticale rénale peut être ainsi conservée, même en aval d'une sténose sévère. Peu de données sont disponibles sur la perfusion du rein en aval d'une sténose, car il n'y a pas de méthode validée pouvant quantifier la perfusion rénale séparée. La scintigraphie rénale peut évaluer la perfusion relative entre les 2 reins (étude de premier passage ou angio-scintigraphie), mais ces informations sont peu exploitées en pratique.

Il est cependant possible d'évaluer la perfusion rénale de chaque rein par un examen TDM dynamique, à partir des courbes de prise de contraste en fonction du temps [ [1]], avec une bonne corrélation avec la mesure du flux par sonde électromagnétique chez le chien [ [2]]. Cette évaluation repose sur des modèles linéaires ou compartimentaux, développés initialement en médecine nucléaire [ [3]]. Ces modèles ne sont pas directement utilisables en IRM, car il n'existe pas de linéarité entre la concentration de Gadolinium et l'intensité du signal, contrairement à la concentration d'iode et l'atténuation des rayons X en tomodensitométrie.

La séquence d'acquisition dynamique est réalisée après un bolus d'iode à débit élevé (25 à 40 cc d'iode, à 5 cc/s par exemple). Cette injection sert d'injection-test pour un examen angiographique hélicoïdal ultérieur et peut donc être réalisée en routine clinique. Après l'acquisition de la séquence dynamique, on trace des régions d'intérêt tracées au niveau de l'aorte abdominale et des cortex rénaux pour obtenir les courbes de densité en fonction du temps de chaque région d'intérêt. L'étude de la symétrie des courbes de densité en fonction du temps permet de rechercher un effet hémodynamique sur le rein sténosé, en cas de sténose unilatérale. Ce type d'étude est réalisable sur n'importe quel scanner spiralé, et le scanner multi-détecteurs permettra une étude sur plusieurs niveaux simultanés.

Chez des patients sans sténose, les courbes de perfusion sont symétriques. En cas de sténose unilatérale, les courbes peuvent rester symétriques ou devenir asymétriques, traduisant ainsi un effet hémodynamique de la sténose. Cette asymétrie peut être caractérisée par 3 paramètres simples : le temps de pic cortical, la hauteur du pic cortical et la pente de rehaussement maximum. Les courbes de rehaussement chez 16 patients porteurs d'une sténose de l'artère rénale de degré variable ont été étudiées et classées en 3 catégories, en fonction des modifications observées sur les 3 paramètres définis ci-dessus :

  • Type A : courbes symétriques (8 patients),
  • Type B : courbes asymétriques avec perfusion conservée (2 patients),
  • Type C : courbes asymétriques avec perfusion effondrée (6 patients) (fig. 1).

CONCLUSION

L'étude des courbes de premier passage d'un produit de contraste iodé en scanner peut apporter des informations fonctionnelles sur le rein en aval d'une sténose. Elle permet notamment de détecter une éventuelle hypoperfusion par rapport au rein controlatéral. Ces informations pourraient avoir une incidence thérapeutique dans le traitement de la sténose d'artère rénale.

Références

[1]
M iles KA. Measurement of tissue perfusion by dynamic computed tomography. Br J Radiol, 1991 ; 64 : 409-12.
[2]
L erman LO, B ell MR, L ahera V, R umberger JA, S heedy PF 2nd, S anchez F ueyo A, R omero JC. Quantification of global and regional renal blood flow with electron beam computed tomography. Am J Hypertens, 1994 ; 7 : 829-37.
[3]
P eters AM, B rown J, H artnell GG, M yers MJ, H askell C, L avender JP. Non-invasive measurement of renal blood flow with 99mTc DTPA : comparison with radiolabelled microspheres. Cardiovasc Res, 1987 ; 21 : 830-4.




© 2000 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline