Article

PDF
Access to the PDF text
Advertising


Free Article !

Annals of Physical and Rehabilitation Medicine
Volume 56, n° S1
page e377 (octobre 2013)
Doi : 10.1016/j.rehab.2013.07.969
Session SOFMER Inserm CNRS : interfaces cerveau machine (2)

BCI et rééducation par neurofeedback : quelle place dans nos stratégies actuelles de rééducation ?
 

I. Laffont a, , E. Galano a, D. Mottet b, S. Perrey b, J. Pelissier c, J. Froger c
a Département de MPR, CHU de Montpellier, Movement to Health - Euromov, Universite Montpellier 1, Montpellier, 191, avenue du Doyen-Gaston-Giraud, 34295 Montpellier, France 
b Movement to Health - Euromov, Universite Montpellier 1, Montpellier 
c Département de MPR, CHU de Nîmes, Movement to Health - Euromov, Universite Montpellier 1, Montpellier, France 

Auteur correspondant.

Mots clés : AVC, BCI, Rééducation, Plasticité cérébrale


L’idée d’utiliser l’enregistrement du signal cérébral et son décodage en rééducation est une idée récente. L’objectif est d’utiliser les BCI pour favoriser le travail des aires cérébrales impliquées dans la réalisation d’une tâche particulière, comme une tâche de préhension par exemple.

Le principe est d’enregistrer le signal cérébral généré par le patient, soit lors de la réalisation (même imparfaite) du mouvement désiré, soit lors d’une tache effectuée en imagerie mentale.

Le signal recueilli peut alors être utilisé de plusieurs façons :

– pour générer ou optimiser le mouvement désiré via un dispositif de stimulation électrique fonctionnelle ou via une orthèse motorisée disposée sur le membre. L’interface cérébrale permet ainsi de « fermer » la boucle sensori-motrice en donnant au patient un feed-back sensoriel (proprioceptif et/ou haptique) du mouvement généré ;

– pour objectiver et renforcer un travail en Imagerie Mentale en fournissant au patient un feedback sur la tâche mentale fournie, en environnement virtuel par exemple ;

– pour comprendre les réorganisations cérébrales après lésion, afin de mettre en œuvre des mesures thérapeutiques visant à agir sur cette plasticité cérébrale (stimulations cérébrales et déséquilibre de la balance inter-hémisphérique par exemple…).

La place de ces expériences futuristes parmi nos méthodes actuelles de rééducation doit être précisée : rééducation orientée vers la tâche, intensité et quantité de rééducation, imagerie mentale, thérapie en miroir, contrainte induite, rééducation mécanisée ou robotisée, rééducation en réalité virtuelle, travail en modulation des afférences sensorielles…

Les indications de ces techniques doivent également être affinées à la lumière de la grande diversité des lésions cérébrales en cause chez nos patients, diversité qui va nécessairement rendre complexe le décodage du signal cérébral et son utilisation en conditions pathologiques.


Top of the page

© 2013  Published by Elsevier Masson SAS.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
@@#110903@@