Article

PDF
Access to the PDF text
Service d'aide à la décision clinique
Advertising


Free Article !

La Presse Médicale
Vol 26, N° 12  - avril 1997
p. 583
Doi : PM-04-1997-26-12-0755-4982-101019-ART83
Kyste dermoïde de l'ovaire Découverte d'une masse pelvienne lors d'un examen gynécologique chez une femme de 24 ans.
 

S. Merran
Kyste dermoïde de l'ovaire

Découverte d'une masse pelvienne lors d'un examen gynécologique chez une femme de 24ans.

Un examen échographique (fig. 1) découvre une masse pelvienne échogène homogène àl'exception de zones denses postérieures.

Un examen TDM est réalisé, il retrouve les composantes caractéristiques d'un kystedermoïde de l'ovaire : masse associant des éléments graisseux, calciques et tissulaires(fig. 2 et 3).

Commentaires

Le kyste dermoïde de l'ovaire représente 11 à 25 p. 100 des tumeurs de l'ovaire etprès de 66 p. 100 des tumeurs ovariennes de la petite fille. Habituellement unilatéral,il est bilatéral dans 12 à 25 p. 100 des cas. Il s'agit d'une tumeur bénigne,congénitale, composée d'éléments ectodermiques matures.

Il est soit de découverte fortuite ou se manifeste cliniquement par la présence d'unemasse pelvienne. Rarement (dans 4 à 6 p. 100 des cas), il se manifeste sous la formed'une hémorragie ou d'une douleur pelvienne due à une torsion aiguë.

Sur le plan radiologique, le diagnostic peut être évoqué dès l'abdomen sanspréparation qui montre une masse pelvienne, dont la densité graisseuse est parfoisappréciable, et surtout des éléments de tonalité calciques (dent, os). Enéchographie, plusieurs aspects peuvent se rencontrer en fonction de la prédominance dutissu qui compose la masse : masse échogène avec des composantes hyperéchogènes, masseéchogène avec des zones d'ombre acoustique, masse essentiellement solide ou parfois avecune composante liquidienne, parfois présence d'un niveau lipido-liquide. En TDM, ladécouverte de ce niveau entre la graisse et le liquide contenu dans le kyste estpathognomonique. Le plus souvent, il s'agit d'une masse contenant à la fois de lagraisse, des calcifications et des structures tissulaires. En IRM (inutile quand l'examenTDM a fait le diagnostic), il existe un signal hyperintense de la graisse sur lesséquences pondérées T1 ; cet hypersignal peut être distingué d'un saignement sur lesséquences en saturation de graisse.

S. Merran Département d'Imagerie Médicale FMP, 24, rue Saint-Victor, F 75005 Paris

Les examens d'imagerie proposés dans cette rubrique sont ceux habituellement estiméscomme étant les plus adaptés aux pathologies explorées.

Figure 1. Coupe échographique pelvienne longitudinale : masse échogène ovalairehomogène avec deux zones hyper-échogènes (flèches) correspondant à descalcifications.

Figure 2. Coupe TDM pelvienne : masse pelvienne médiane dont la paroi est bienvisible, dont le contenu est à prédominance graisseuse mais avec des petites zonestissulaires (flèches).

Figure 3. Coupe TDM pelvienne : au sein de cette masse graisseuse on retrouve descalcifications (flèche).





© 1997 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline