Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Surveillance et réanimation des traumatisés crâniens graves - 25/01/18

[36-910-B-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(17)76623-6 
A. Jacquens, L. Abdennour, A.L. Boch, L. Jalin, L. Puybasset, V. Degos
 Unité de neuroanesthésie réanimation, Département d'anesthésie-réanimation, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, 47-83, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 17
Iconografías 16
Vídeos 0
Otros 1

Resumen

Un traumatisme crânien sévère se définit par la présence d'un score de Glasgow inférieur ou égal à 8 après normalisation de l'état hémodynamique. La mesure de la pression intracrânienne (PIC) est souvent indiquée, il convient donc de connaître les situations pour lesquelles elle ne l'est pas. Les patients non monitorés doivent être réévalués régulièrement cliniquement et par neuro-imagerie. Pendant la période d'hypertension intracrânienne, le monitorage neurologique doit être multimodal : la mesure de la PIC, le Doppler transcrânien répété, la microdialyse et la pression tissulaire en oxygène sont les outils les plus utilisés. Pour la majorité des patients, après la chirurgie initiale, la lutte contre les agressions cérébrales d'origine systémique, thérapeutique de première ligne caractérisée par une faible morbidité, suffit au maintien de la PIC en dessous de la valeur seuil de 20 mmHg et à celui de la perfusion cérébrale. Dans certains cas, ce traitement est insuffisant et il est nécessaire de mettre en place des thérapeutiques plus importantes telles qu'une hypothermie ou une sédation par barbiturique. Enfin, lorsque ces traitements s'avèrent dépassés, des mesures chirurgicales telles que la craniectomie décompressive peuvent être envisagées. En dehors du contexte d'hypertension intracrânienne, certaines lésions post-traumatiques requièrent un traitement chirurgical telles que les embarrures ou les hématomes extraduraux. Ces thérapeutiques de sauvetage présentent des effets secondaires très sévères et la balance bénéfice-risque doit être appréciée au cas par cas. Les acteurs de cette prise en charge sont le neurochirurgien, le neuroréanimateur et le neuroradiologue. La connaissance parfaite de la physiopathologie des différentes lésions cérébrales post-traumatiques est un prérequis pour développer une stratégie thérapeutique individualisée et adaptable, permettant la stratification des différentes options thérapeutiques. Les dernières recommandations concernant la prise en charge du traumatisé crânien datent de 1998 ; elles ont été mises à jour en 2016. La majeure partie de ces recommandations reste valable ; néanmoins, certains domaines concernant les objectifs de perfusion cérébrale, l'hypothermie ou le Doppler transcrânien ont été modifiés. Il faut prendre en compte le fait que ces recommandations concernent la prise en charge du traumatisé crânien à la phase précoce, donc dans les 24 à 48 premières heures.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Traumatisme crânien, Œdème cérébral, Hypertension intracrânienne, Barrière hématoencéphalique, Monitorage multimodal, Pronostic neurologique


Esquema


© 2017  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Troubles de l'équilibre acidobasique chez l'adulte
  • H. Quintard, J.-C. Orban, C. Ichai
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Traumatismes crâniens de l'enfant
  • G. Orliaguet, L. Uhrig

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.