Médecine

Paramédical

Autres domaines


Suscribirse

I-06 Hémocultures positives à l’hôpital : modalités de signalement et impact du conseil en antibiothérapie

Doi : 10.1016/S0399-077X(08)73142-1 

H. Gros, E. Aslangul, P. Lesprit

Groupe des Référents en Infectiologie d’Ile-de-France

Ver las filiaciones

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
Artículo gratuito.

Conéctese para beneficiarse!

Resumen

Objectifs

Évaluer les modalités de signalement des hémocultures positives et l’impact du conseil précoce en antibiothérapie sur l’adéquation de l’antibiothérapie prescrite.

Méthodologie

Analyse rétrospective multicentrique de toutes les hémocultures positives observées sur une période de 7 jours, dans 11 hôpitaux de la région parisienne.

Été considérée comme adéquate toute antibiothérapie active sur le germe isolé, quel que soit son spectre. L’adéquation de l’antibiothérapie probabiliste (AP) a été évaluée secondairement, en fonction de l’antibiogramme.

Résultats

186 patients ayant une hémoculture positive ont été recensés. Le genre bactérien était évoqué dès le rendu de l’hémoculture dans 78 % des cas. Le service était informé du résultat le jour même dans 98 % des cas, en majorité par telephone (67 %), plus rarement par le passage de l’équipe mobile d’infectiologie (EMI) (32 %). Un conseil en antibiothérapie a été délivré dès le rendu de l’hémoculture dans 71 % des cas, majoritairement par le microbiologiste (62 %), moins souvent par l’EMI (27 %). 112 patients (60 %) ont reçu une antibiothérapie, 40 % des cas étant considérés comme des contaminations. L’adéquation de l’AP était de 85 % avec conseil, versus 67 % en l’absence de conseil (Test exact de Fisher, p = 0,04).

Conclusion

Les hémocultures positives sont transmises le jour même dans 98 % des cas. L’information est le plus souvent associée à un conseil en antibiothérapie (71 %).

Un conseil précoce en antibiothérapie (au moment du rendu de l’hémoculture positive) permet d’augmenter significativement l’adéquation de l’antibiothérapie probabiliste. Ces résultats soulignent l’importance d’un conseil précoce en antibiothérapie dans la prise en charge initiale des bactériémies, dont le pronostic dépend de la rapidité d’efficacité des antibiotiques.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

© 2008  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir

Vol 38 - N° S2

P. 156 - janvier 2008 Regresar al número

Bienvenido a EM-consulte,
la referencia de los profesionales de la salud.

Más de 500.000 artículos médicos,
paramédicos y científicos a su disposición.

¿Ya suscrito a @@106933@@ revista ?