Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Sédation en réanimation de l'adulte - 01/01/05

[36-710-A-10]  - Doi : 10.1016/S0246-0289(05)33134-3 
G. Kierzek a,  : Praticien hospitalier, J.-L. Pourriat a : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a Fédération Anesthésie- Réanimation Urgences, Hôtel-Dieu, Place du Parvis-Notre-Dame, 75004 Paris, France 

*Auteur correspondant.

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 13
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 1
Artículo archivado , publicado en el tratado Anesthésie-Réanimation
y reemplazado por un artículo más reciente: clic aquí para acceder

Résumé

La sédation en réanimation se définit par l'utilisation de moyens médicamenteux ou non, dans le but de diminuer l'anxiété, d'assurer une analgésie satisfaisante, de calmer la douleur et de faciliter le contrôle des voies aériennes et la ventilation mécanique. Les moyens médicamenteux font le plus souvent appel aux médicaments utilisés en anesthésie, désormais largement administrés également dans le cadre de la médecine d'urgence et de la réanimation extrahospitalière et intrahospitalière. Le maniement de ces médicaments nécessite une parfaite connaissance de leurs avantages et de leurs inconvénients car, en réanimation, leur utilisation s'avère encore plus délicate qu'en anesthésie (patients en défaillance mono- ou polyviscérale, retentissement hémodynamique, antécédents médicaux parfois inconnus, etc.). Les objectifs de l'analgésie et de la sédation en réanimation, les indications, les moyens et les modalités d'administration ont été rappelés par une conférence de consensus ou des recommandations de pratique clinique communes aux sociétés savantes (Société Française d'Anesthésie et de Réanimation et Société de Réanimation de Langue Française). Une stratégie institutionnelle et une approche individuelle par patient pour en définir la durée, choisir les médicaments et déterminer la profondeur de la sédation, restent néanmoins indispensables ; l'évaluation pluriquotidienne et l'interruption régulière de l'administration des sédatifs et/ou analgésiques permettent un examen clinique du patient et une adaptation au plus près de ses besoins en limitant les effets secondaires. Enfin, toutes les sédations ne sont pas identiques par rapport aux pathologies causales ou associées et au-delà de la simple sédation « adjuvante » des thérapeutiques de réanimation, les nouveaux agents sédatifs semblent jouer un rôle thérapeutique propre, autorisant à parler véritablement de « sédation thérapeutique ».

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots clés : Sédation en réanimation, Médecine d'urgence

Esquema


© 2005  Elsevier SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.