Médecine

Paramédical

Autres domaines

Índice EMC Démo Suscribirse

Infections à Mycoplasma hominis - 31/05/12

[8-039-V-10]  - Doi : 10.1016/S1166-8598(12)57901-9 
S. Pereyre a, b, c : Maître de conférence des Universités, praticien hospitalier, C. Bébéar a, b, c,  : Professeur des Universités, praticien hospitalier
a USC Infections humaines à mycoplasmes et chlamydiae, Université Bordeaux Segalen, Place Amélie Raba Léon, 33076 Bordeaux cedex, France 
b USC Infections humaines à mycoplasmes et chlamydiae, INRA, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux cedex, France 
c Laboratoire de bactériologie, Centre hospitalier universitaire de Bordeaux, 146, rue Léo-Saignat, 33076 Bordeaux cedex, France 

Auteur correspondant.

Article en cours de réactualisation

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

páginas 8
Iconografías 0
Vídeos 0
Otros 1

Resumen

Mycoplasma hominis est un mycoplasme opportuniste retrouvé en position commensale au niveau du tractus génital chez la femme. Il est responsable d'infections gynécologiques et néonatales, mais aussi d'infections extragénitales, en particulier chez l'adulte immunodéprimé. Le diagnostic des infections à M. hominis se fait par culture sur des milieux riches, adaptés. M. hominis produit son énergie par hydrolyse de l'arginine, propriété utilisée pour l'identification d'espèce. Plusieurs trousses commercialisées permettent la détection, l'identification et la quantification de M. hominis dans les prélèvements urogénitaux. Des techniques de polymerase chain reaction (PCR) maison ont été décrites. Elles sont indiquées pour détecter M. hominis dans les échantillons où la culture manque de sensibilité. L'interprétation des résultats bactériologiques est aisée pour les prélèvements normalement stériles mais est plus délicate pour les prélèvements en contact avec une flore commensale. Si la présence de M. hominis chez l'homme est le reflet d'une colonisation, une évaluation quantitative peut être nécessaire chez la femme et chez le nouveau-né pour distinguer colonisation et infection. Comme tous les mycoplasmes, M. hominis ne présente pas de paroi et résiste à tous les antibiotiques agissant à ce niveau. Un protocole standardisé pour l'étude de la sensibilité aux antibiotiques de M. hominis vient d'être publié par le Clinical Laboratory Standards Institute (CLSI). M. hominis présente des résistances intrinsèques dans le groupe des macrolides et apparentés, notamment une résistance aux macrolides à 14 et 15 chaînons. Il demeure sensible à la josamycine et aux lincosamides. Trois classes d'antibiotiques, tétracyclines, fluoroquinolones et macrolides, et apparentés, peuvent être utilisées en thérapeutique. Des résistances acquises in vivo sont décrites pour ces trois classes d'antibiotiques. La résistance aux tétracyclines est la plus fréquente, estimée à 20 % des souches en France. La conjonction des éléments bactériologiques et cliniques est nécessaire pour décider de l'opportunité d'un traitement adapté de l'infection à M. hominis.

El texto completo de este artículo está disponible en PDF.

Mots-clés : Mycoplasma hominis, Commensal, Infections gynécologiques, Infections néonatales, Infections extragénitales, Tétracyclines


Esquema


© 2012  Elsevier Masson SAS. Reservados todos los derechos.
Añadir a mi biblioteca Eliminar de mi biblioteca Imprimir
Exportación

    Exportación citas

  • Fichero

  • Contenido

Artículo precedente Artículo precedente
  • Leptospirose
  • P. Bourhy, P. Hochedez, M. Picardeau
| Artículo siguiente Artículo siguiente
  • Infections à Mycoplasma pneumoniae
  • F. Roblot, A. Bourgoin, C. Godet

Bienvenido a EM-consulte, la referencia de los profesionales de la salud.
El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual.

El acceso al texto completo de este artículo requiere una suscripción o una compra individual

¿Ya suscrito a este tratado ?

Mi cuenta


Declaración CNIL

EM-CONSULTE.COM se declara a la CNIL, la declaración N º 1286925.

En virtud de la Ley N º 78-17 del 6 de enero de 1978, relativa a las computadoras, archivos y libertades, usted tiene el derecho de oposición (art.26 de la ley), el acceso (art.34 a 38 Ley), y correcta (artículo 36 de la ley) los datos que le conciernen. Por lo tanto, usted puede pedir que se corrija, complementado, clarificado, actualizado o suprimido información sobre usted que son inexactos, incompletos, engañosos, obsoletos o cuya recogida o de conservación o uso está prohibido.
La información personal sobre los visitantes de nuestro sitio, incluyendo su identidad, son confidenciales.
El jefe del sitio en el honor se compromete a respetar la confidencialidad de los requisitos legales aplicables en Francia y no de revelar dicha información a terceros.