Médecine

Paramédical

Autres domaines

Sommario Abbonarsi

Chirurgie du cholangiocarcinome intrahépatique et périhilaire - 28/02/18

[40-970-B]  - Doi : 10.1016/S0246-0424(18)60297-3 
N. Golse, E. Vibert
 Centre hépatobiliaire, Hôpital Paul-Brousse, 12-14, avenue Paul-Vaillant-Couturier, 94804 Villejuif, France 

Auteur correspondant.
In corso di stampa. Prove corrette dall'autore. Disponibile online dal lundi 05 mars 2018

Riassunto

Le terme de cholangiocarcinome représente un groupe hétérogène de tumeurs épithéliales primitives des voies biliaires au pronostic défavorable. On distingue les cholangiocarcinomes intrahépatiques, périhilaires et ceux de la voie biliaire principale (non abordés dans cet article). Il s'agit de pathologies rares, dont l'incidence est variable selon les pays, atteignant principalement le sujet âgé, avec une discrète prédominance masculine. Le cholangiocarcinome intrahépatique est souvent volumineux au diagnostic, découvert sur un syndrome de masse et/ou une altération de l'état général. Le cholangiocarcinome périhilaire est moins volumineux et découvert sur un ictère nu par obstruction de la convergence biliaire. Le diagnostic de cholangiocarcinome est évoqué à l'imagerie par la présence d'une tumeur hypervasculaire, rétractile, qui engaine les vaisseaux sans les obstruer. Difficiles à obtenir pour le cholangiocarcinome périhilaire, des informations histologiques sur le foie non tumoral et tumoral sont souhaitables pour le cholangiocarcinome intrahépatique afin d'identifier une hépatopathie chronique et d'éliminer un diagnostic différentiel. La prise en charge doit être réalisée en milieu spécialisé, dès le diagnostic évoqué, avant tout drainage. Le traitement chirurgical, réalisable dans moins de 40 % des cas, est le seul traitement curatif en présence de marges saines et en l'absence d'extension ganglionnaire. Ce geste implique habituellement une hépatectomie majeure et toujours une résection de la convergence biliaire dans les formes périhilaires, souvent précédée d'un drainage biliaire et/ou d'une embolisation portale. Les principales séries chirurgicales rapportent des survies de 30 à 40 % à cinq ans. Passée la mortalité postopératoire de 8 à 10 %, ces mauvais résultats sont le fait d'extension ganglionnaire, de nodules satellites ou d'envahissement vasculaire. La transplantation hépatique, précédée d'une radiochimiothérapie, est le traitement de référence des cholangiocarcinomes périhilaires de moins de 3 cm non résécables. Dans les autres cas, et en absence de possibilité chirurgicale, la chimiothérapie par gemcitabine et cisplatine constitue le traitement de référence.


Mots-clés : Cholangiocarcinome intrahépatique, Cholangiocarcinome périhilaire, Résection chirurgicale, Transplantation hépatique, Survie, Facteur pronostique


Mappa


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tutti i diritti riservati.
Aggiungere alla mia biblioteca Togliere dalla mia biblioteca Stampare
Esportazione

    Citazioni Export

  • File

  • Contenuto

Benvenuto su EM|consulte, il riferimento dei professionisti della salute.
L'accesso al testo integrale di questo articolo richiede un abbonamento o un acquisto all'unità.

Già abbonato a questo trattato ?

Il mio account


Dichiarazione CNIL

EM-CONSULTE.COM è registrato presso la CNIL, dichiarazione n. 1286925.

Ai sensi della legge n. 78-17 del 6 gennaio 1978 sull'informatica, sui file e sulle libertà, Lei puo' esercitare i diritti di opposizione (art.26 della legge), di accesso (art.34 a 38 Legge), e di rettifica (art.36 della legge) per i dati che La riguardano. Lei puo' cosi chiedere che siano rettificati, compeltati, chiariti, aggiornati o cancellati i suoi dati personali inesati, incompleti, equivoci, obsoleti o la cui raccolta o di uso o di conservazione sono vietati.
Le informazioni relative ai visitatori del nostro sito, compresa la loro identità, sono confidenziali.
Il responsabile del sito si impegna sull'onore a rispettare le condizioni legali di confidenzialità applicabili in Francia e a non divulgare tali informazioni a terzi.