Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières Acheter le livre Acheter au chapitre
Fiche technique
ISBN: 978-2-294-71588-4
Format: 170x240
Marque / éditeur: Elsevier Masson
Copyright : © Elsevier Masson SAS
couverture
Rachis et sport

Quels risques ? Quels effets bénéfiques ?

La spécificité technique de certains sports et le niveau de pratique de plus en plus élevé des compétiteurs exposent le rachis à des risques traumatiques ou microtraumatiques croissants. Par ailleurs, l'augmentation de la moyenne d'âge des sportifs pose le problème plus général de la tolérance rachidienne de l'activité physique en raison d'une fragilité acquise liée à la dégénérescence physiologique. Que rechercher ? Avec quels moyens ? Dans quel ordre ? Comment traiter ? Comment prévenir ? Telles sont les questions que le médecin se pose devant tout sportif rachialgique et auxquelles il devra trouver une réponse, aidé en cela par l'examen clinique, toujours indispensable, et les examens complémentaires. En matière d'imagerie, des travaux récents portant sur le rôle du complexe rachis-bassin-hanche dans la pathologie microtraumatique et dégénérative et l'arrivée de nouveaux outils (système EOS) contribuent à une meilleure connaissance des images dites ' normales ' et pathologiques. Pour autant, selon l'avis même des ' imageurs ', la prescription d'examens complémentaires ne doit pas être systématique d'emblée et doit toujours être justifiée par des préoccupations diagnostiques et/ou de choix thérapeutique. D'un point de vue thérapeutique, deux situations sont à individualiser : Le rachis traumatique où le risque neurologique potentiel, médullaire ou radiculaire, guide de façon tout à fait hiérarchisée et validée la conduite à tenir sur le terrain puis à distance. Le rachis microtraumatique où, on le sait, la fréquence des rachialgies ' communes ', et les retentissements fonctionnels, socio-professionnels et sportifs, très variables d'un patient à l'autre pour une même lésion, impliquent des parcours diagnostiques et thérapeutiques plus individualisés et, pour la majorité, prioritairement voire uniquement conservateurs. Quelle est donc la conduite à tenir devant un rachis douloureux chez un sportif ? De nombreux spécialistes ont tenté d'apporter une réponse consensuelle aux différents tableaux cliniques rencontrés au quotidien. Reflet des exposés présentés lors de la 29e journée de traumatologie du sport de la Pitié-Salpêtrière, cet ouvrage s'adresse aux médecins traumatologues du sport, aux médecins de médecine physique et de réadaptation, aux rhumatologues et aux chirurgiens orthopédistes.
La spécificité technique de certains sports et le niveau de pratique de plus en plus élevé des compétiteurs exposent le rachis à des risques traumatiques ou microtraumatiques croissants. Par ailleurs, l'augmentation de la moyenne d'âge des sportifs pose le problème plus général de la tolérance rachidienne de l'activité physique en raison d'une fragilité acquise liée à la dégénérescence physiologique. Que rechercher ? Avec quels moyens ? Dans quel ordre ? Comment traiter ? Comment prévenir ? Telles sont les questions que le médecin se pose devant tout sportif rachialgique et auxquelles il devra trouver une réponse, aidé en cela par l'examen clinique, toujours indispensable, et les examens complémentaires. En matière d'imagerie, des travaux récents portant sur le rôle du complexe rachis-bassin-hanche dans la pathologie microtraumatique et dégénérative et l'arrivée de nouveaux outils (système EOS) contribuent à une meilleure connaissance des images dites ' normales ' et pathologiques. Pour autant, selon l'avis même des ' imageurs ', la prescription d'examens complémentaires ne doit pas être systématique d'emblée et doit toujours être justifiée par des préoccupations diagnostiques et/ou de choix thérapeutique. D'un point de vue thérapeutique, deux situations sont à individualiser : Le rachis traumatique où le risque neurologique potentiel, médullaire ou radiculaire, guide de façon tout à fait hiérarchisée et validée la conduite à tenir sur le terrain puis à distance. Le rachis microtraumatique où, on le sait, la fréquence des rachialgies ' communes ', et les retentissements fonctionnels, socio-professionnels et sportifs, très variables d'un patient à l'autre pour une même lésion, impliquent des parcours diagnostiques et thérapeutiques plus individualisés et, pour la majorité, prioritairement voire uniquement conservateurs. Quelle est donc la conduite à tenir devant un rachis douloureux chez un sportif ? De nombreux spécialistes ont tenté d'apporter une réponse consensuelle aux différents tableaux cliniques rencontrés au quotidien. Reflet des exposés présentés lors de la 29e journée de traumatologie du sport de la Pitié-Salpêtrière, cet ouvrage s'adresse aux médecins traumatologues du sport, aux médecins de médecine physique et de réadaptation, aux rhumatologues et aux chirurgiens orthopédistes.
Lire la suite Masquer

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.