revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.
  • Si vous êtes abonné, veuillez vous identifier dans la zone 'Mon compte' en haut à droite de l'écran.

  • Si vous souhaitez vous abonner à cette revue, consultez nos tarifs



Revue des Maladies Respiratoires
Volume 34, numéro S
page A185 (janvier 2017)
Doi : 10.1016/j.rmr.2016.10.436
Affiches scientifiques

Évaluation non invasive de la force des muscles respiratoires en pré- et post-transplantation pulmonaire
 

F. Rey 1, , D. Tissier-Ducamp 1, H. Metge 1, B. Arroyo 1, S. Delliaux 1, C. Gomez 2, N. Dufeu 2, B. Coltey 2, P. Thomas 3, M. Reynaud-Gaubert 2, F. Bregeon 1
1 Service des explorations fonctionnelles respiratoires, centre hospitalo-universitaire Nord, pôle thoracique et cardiovasculaire, assistance publique–hôpitaux de Marseille, Marseille, France 
2 Service de pneumologie et transplantation pulmonaire, centre hospitalo-universitaire Nord, assistance publique–hôpitaux de Marseille, Marseille, France 
3 Service de chirurgie thoracique et des maladies de l’œsophage, pôle thoracique et cardiovasculaire, centre hospitalo-universitaire Nord, assistance publique–hôpitaux de Marseille, Marseille, France 

Auteur correspondant.
Résumé
Introduction

Un précédant travail a montré la faisabilité des mesures de force des muscles respiratoires (FMR) chez les insuffisants respiratoires en attente de transplantation pulmonaire (TP) [1]. L’objectif ici était d’évaluer l’évolution de la FMR en pré et post-TP et la présence de la dysfonction des muscles respiratoires (DMR) en pré-TP.

Méthodes

Étude monocentrique et prospective chez des patients adultes en pré-TP. Mesure des pressions inspiratoires maximales à la bouche (PI max) et nasales (SNIP) avec le micro-RPM (CareFusion) en pré-TP, et à 3 (M3), 6 (M6) et 12 mois (M12) post-TP. Une DMR était définie probable ou absente sur la base de la meilleure valeur des SNIP et des PI max [2].

Résultats

Du 1/4/2015 au 31/7/2016, 50 patients ont été inclus (18 PID, 18 BPCO/emphysème, 10 mucoviscidoses, 2 DDB et 2 HTAP). En pré-TP, une DMR était présente chez 16 patients (30 %) (13 BPCO/emphysème, 1 mucoviscidose, 1 DDB et 1 HTAP), soit 15/30 (50 %) des patients obstructifs et aucune des PID. Les meilleures PI max sont corrélées positivement à l’IMC (r =0,3, p =0,03), à l’obstruction (VEMS/CVF : r =0,47, p <0,001) et négativement à la distension (CPT % : r =−0,6, p <0,001). Au total, 19/32 greffés ont eu un suivi (9 BPCO/emphysème, 1 DDB, 3 mucoviscidoses, 1 HTAP et 5 PID). Chez 10/13 obstructifs, comparées au pré-TP, les PI max moyennes (en cmH2 O) à M3 n’ont pas varié significativement (respectivement 75,6±15,7 et 79,9±30,2, p =0,96). À M6 (n =12), les PI max moyennes ont augmenté significativement pour se normaliser par rapport à celles pré-TP (92,1±19,2 vs. 74,2±13, p =0,01). À M12, (n =2), elles restent normales. À l’inverse, chez les PID, on observe une baisse des PI max à M3 (n =4), puis une augmentation à M6 (n =3) et une normalisation à M12 (n =2) mais le nombre de patients est trop faible pour des statistiques. Ces variations des PI max suivent l’évolution de la CPT et du VR/CPT post-TP.

Conclusion

Une DMR est présente en pré-TP chez la moitié des patients obstructifs et est corrélée à l’hyperinflation. En post-TP, il existe un comportement différent des patients obstructifs distendus dont la FMR s’améliore et des PID dont la FMR baisse à M3. La FMR post-TP semble liée aux variations de volume pulmonaire entre le pré- et post-TP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.


© 2016  Publié par Elsevier Masson SAS.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Article

Accès au texte (HTML) Accès au texte (HTML)
PDF Accès au texte (PDF)
Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre