revues des maladies respiratoires - Organe officiel de la Société de Pneumologie de Langue Française (SPLF)

Article gratuit !

Revue des Maladies Respiratoires
Vol 24, N° SPE  - juin 2007
pp. 29-30
Doi : MR-06-2007-24-5S-0761-8425-101019-200704028
La mesure du transfert couplé NO/CO permet de faire la part entre la réduction du volume capillaire pulmonaire et l’épaississement membranaire dans la fibrose et l’hypertension pulmonaires
 
I Van der Lee, P Zanen, JC Grutters, RK Snijder, JMM van den Bosch Diffusing capacity for nitric oxide and carbon monoxide in patients with diffuse parenchymal lung disease and pulmonary arterial hypertension
Chest 2006 ; 129 : 378-83.
Introduction

La mesure de la capacité de transfert du monoxyde de carbone (DLCO) est utilisée en routine pour évaluer la diffusion alvéolocapillaire des gaz. Cependant, la méthode dite en apnée, mesurant la DLCO à une seule fraction inspirée d’oxygène, ne permet pas de préciser l’origine d’un trouble de la diffusion et de savoir si celle-ci est essentiellement due à une altération de la capacité de diffusion membranaire (Dm), à une diminution du volume sanguin pulmonaire capillaire (Vc) ou bien à l’association de ces deux facteurs. La mesure simultanée de la DLCO et de la capacité de transfert du monoxyde d’azote (DLNO) permet de pallier à ce défaut en explorant simultanément les valeurs de DLCO et de DLNO (et le rapport DLNO/DLCO), mais aussi celles de Dm et de Vc qui en découlent [1]. On peut exprimer la DLCO et la DLNO en fonction de Dm et de Vc selon les deux équations suivantes :

1/DLCO = 1/DmCO + 1/ΘCOVc

1/DLNO = 1/DmNO + 1/ΘNOVc

où DmCO et DmNO sont respectivement les capacités de diffusion membranaire au CO et au NO ; ΘCO et ΘNO les vitesses de réaction du CO et du NO avec l’hémoglobine et Vc le volume capillaire. Compte tenu de la très forte affinité du NO (400 fois plus grande que celle du CO) pour l’hémoglobine, le terme 1/ΘNOVc est considéré comme négligeable et l’équation (2) pourrait être simplifiée ainsi :

1/DLNO≈1/DmNO

DLNO≈DmNO

Ainsi, les maladies vasculaires pulmonaires réduisant la perfusion du lit vasculaire pulmonaire (en diminuant Vc) n’ont que peu d’effets sur la DLNO, en diminuant essentiellement la DLCO, alors que les maladies entraînant un épaississement de la membrane alvéolocapillaire diminuent à la fois la DLNO et la DLCO. Dans le premier cas, le rapport DLNO/DLCO est augmenté (du fait de la diminution de la DLCO, alors que la DLNO reste inchangée). Dans le deuxième cas, le rapport DLNO/DLCO reste inchangé du fait de la diminution concomitante du numérateur et du dénominateur de ce rapport.

Méthodes et résultats

Les auteurs ont mesuré le rapport DLNO/DLCO chez 41 patients atteints de pneumopathie interstitielle diffuse (PID) et chez 26 patients porteurs d’hypertension pulmonaire (HTP), ainsi que chez 71 sujets témoins. Le rapport DLNO/DLCO était significativement plus élevé dans le groupe des patients porteurs d’HTP (4,98 ± 0,9) par rapport au groupe de patients atteints de PDI (4,56 ± 0,6) et aux témoins (4,36 ± 0,6). L’augmentation du rapport DLNO/DLCO s’expliquait par la forte diminution de la DLCO, alors que la DLNO (qui reflète la conductance membranaire, Dm) restait peu affectée dans les maladies vasculaires pulmonaires.

Commentaires

Ces résultats suggèrent que le calcul du rapport DLNO/DLCO peut être utile pour étudier la diffusion alvéolocapillaire des gaz. Dans cette étude, les maladies vasculaires pulmonaires étaient caractérisées par une augmentation nette, alors que les affections interstitielles pulmonaires s’accompagnaient d’une augmentation beaucoup plus modeste de ce rapport. Il est à regretter que les auteurs de ce travail n’aient pas été plus loin dans leurs analyses et ont quelque peu occulté les variations de Dm et de Vc, également rapportées dans leur étude.

Référence

[1]
Rouatbi S, Ouahchi YF, Ben Salah C, Ben Saad H, Harrabi I, Tabka Z, et al. : Facteurs physiologiques influençant le volume capillaire pulmonaire et la diffusion membranaire. Rev Mal Respir 2006 ; 23 : 211-8.

© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Accédez directement à un numéro :
  • Résumés du 16ème Congrès de Pneumologie de Langue Française
  • Recommandations pour la pratique clinique du SAHOS de l’adulte (Texte long)
  • Mission ATS 2011 : Les thèmes forts du Congrès américain





Quel est votre diagnostic ?
Voir la réponse
Opération sous l'égide de la SPLF
La revue RMR est également disponible sur iPhone et iPad grâce à l'application EM-revues. Voir l'application
Site e-commerce : www.elsevier-masson.fr | Service d'aide à la décision clinique : www.em-select.com | Suivez notre actualité sur le blog Elsevier Masson : blog.elsevier-masson.fr
Site pour réussir ses ecn : www.e-ecn.com
EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.
En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.
Fermer
Plan de l'article
Vous pouvez déplacer ce plan en cliquant sur le bandeau de la fenêtre