Médecine

Paramédical

Autres domaines


Fatty infiltration of the liver - 29/02/08

Doi : GCB-11-2005-29-11-0399-8320-101019-200516269 

Frank Pilleul [1],

Géraldine Chave [1],

Jérome Dumortier [2],

Jean-Yves Scoazec [3],

Pierre-Jean Valette [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Stéatose hépatique: détection et quantification en utilisant une double séquence en écho de gradient pondérée T1 sur un imageur IRM clinique

Objectif

Evaluer le rapport entre les résultats anatomopathologiques et la détection et la quantification de la stéatose hépatique utilisant l'imagerie par résonance magnétique (IRM) en phase et en opposition de phase.

Matériel et méthode

Une double séquence en écho de gradient pondérée en T1 en phase et en opposition de phase (temps d'écho 2,3 ms et 4,6 ms) était réalisée chez 25 patients sur un imageur IRM clinique. Le rapport graisse/eau des images hépatiques en phase et en opposition de phase était comparé au stade de stéatose constaté à l'examen anatomopathologique. Le rapport de l'intensité du signal de régions d'intérêt définies par l'opérateur à une même localisation sur les images graisse et eau était calculé en divisant l'intensité du signal hépatique de la séquence en opposition de phase par l'intensité du signal hépatique de la séquence en phase. La méthode de la régression linéaire était appliquée pour comparer le rapport graisse/eau au stade de stéatose. La sensibilité et la spécificité diagnostiques pour la stéatose hépatique étaient définies par l'analyse ROC. Le coefficient de corrélation de Pearson entre la variation de l'intensité du signal visuel et le stade de stéatose était calculé.

Résultats

Une stéatose hépatique était notée à l'examen histologique de 81 p. 100 des échantillons avec 28 30 p.100 des hépatocytes montrant des dépôts lipidiques. Le rapport graisse/eau était corrélé de façon significative au stade de stéatose (r = 0.816, P ≪ 0.001). La sensibilité et la spécificité diagnostiques pour la stéatose hépatique des images en opposition de phase étaient respectivement de 80 et 71 p. 100. Il y avait une corrélation significative entre l'intensité du signal visuel et le stade de stéatose (P = 0,017).

Conclusion

Nous avons démontré une corrélation significative entre le rapport graisse/eau et les résultats anatomopathologiques pour la détection et la quantification de la stéatose hépatique.

Abstract

Aim

To evaluate the relationship between histopathology results and magnetic resonance imaging (MRI) on in and opposed-phase sequences grading of fat deposition within human liver.

Materials and methods

In and opposed-phase T1-weighted gradient-echo sequences (double echo time 2.3 ms and 4.6 ms) were performed in 25 patients, using a 1.5-T clinical MR imaging system. Fat/water ratio on in- and opposed-phase images of the liver was compared with pathologically defined degree of steatosis. The signal intensity in the images was acquired with operator-defined regions of interest at the same location in both fat and water images and the ratio was calculated by dividing signal intensity of liver in opposed phased sequence on signal intensity of liver in phased sequence. Fat/water ratio and the degree of steatosis were compared using linear regression. The sensitivity and specificity of opposed-phase for diagnosing steatosis were defined by ROC analysis. Furthermore, a correlation between visual signal intensity variation and the degree of steatosis was assessed using Pearson correlation coefficient.

Results

Histology demonstrated fatty liver infiltrations in 81 % of specimens. The percentage of fatty hepatocytes was 28 +/-30 %. Fat/water ratio was significantly correlated with the pathologic grading of steatosis (r = 0.816, P ≪ 0.001). The opposed phase MR imaging sensibility and specificity for the diagnosis of hepatic steatosis were respectively 80 % and 71 %. We obtained a statistically significant correlation between visual SIV and fatty liver grading (P = 0.017).

Conclusion

We demonstrated a significant correlation between fat/water ratio and histological findings for the detection and grading of fatty liver.


Plan



© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 29 - N° 11

P. 1143-1147 - novembre 2005 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Comparative pilot study of repeated large volume paracentesis vs the combination on clonidine-spironolactone in the treatment of cirrhosis-associated refractory ascites
  • Anne Lenaerts, Thierry Codden, Jean-Pol Henry, Franz Legros, Gaston Ligny
| Article suivant Article suivant
  • L'hépatite C aiguë en 2005
  • Eric NGUYEN-KHAC

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.