Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le point sur la tocolyse - 24/09/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.06.015 
P. Rozenberg
 Unité de recherche EA 7285, département d’obstétrique et de gynécologie, université Versailles-Saint-Quentin, hôpital Poissy-Saint-Germain, 78303 Poissy cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les agents tocolytiques ont une efficacité limitée, retardant l’accouchement prématuré de 48heures à 7jours, sans bénéfice néonatal. Les plus efficaces semblent être les inhibiteurs de la cyclo-oxygénase et les inhibiteurs du flux calcique. Les bêtamimétiques sont les agents tocolytiques ayant la plus grande incidence d’effets indésirables maternels sévères. Les antagonistes des récepteurs à l’ocytocine et les inhibiteurs de la cyclo-oxygénase sont les agents tocolytiques ayant le meilleur profil de tolérance maternelle. La nifédipine est l’agent tocolytique présentant le meilleur profil de tolérance fœtale. En revanche, des doutes persistent sur la tolérance fœtale et néonatale des inhibiteurs de la cyclooxygénase et peut-être même des antagonistes des récepteurs à l’ocytocine. Les traitements par tocolytiques combinés ou séquentiels n’ont pas fait la preuve de leur supériorité par rapport à une monothérapie tocolytique alors qu’ils sont également associés à une incidence élevée d’effets indésirables maternels sévères. Cette modeste efficacité ne doit cependant pas faire perdre de vue leur intérêt majeur en cas de travail prématuré : permettre le transfert in utero de la mère vers une maternité de type II ou III selon l’âge gestationnel, et surtout gagner du temps afin d’obtenir le délai optimal nécessaire à l’efficacité de la corticothérapie à visée maturative fœtale. La fenêtre d’utilisation des tocolytiques va de 24+0 à 34+6SA. Ils doivent être utilisés seulement en courte cure (24 à 72heures) compte tenu de leur efficacité de courte durée alors que le risque d’effets indésirables augmente avec leur durée d’utilisation.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Tocolytic agents have limited efficacy, delaying preterm delivery by 48hours to 7days, without any neonatal benefit. Cyclo-oxygenase inhibitors and calcium canal inhibitors seem to be the most efficient. Betamimetics are tocolytic agents with the highest incidence of severe maternal side effects. Oxytocin receptors antagonists and cyclo-oxygenase inhibitors are tocolytic agents with the best maternal tolerating profile. Nifedipin is the tocolytic agent presenting the best fetal tolerating profile. However, doubts persist on fetal and neonatal tolerance for cyclo-oxygenase inhibitors and probably even for oxytocin receptors antagonists. A combined or sequential tocolytic treatment did not prove superior to a single tocolytic treatment although the former is also associated with a high incidence of severe adverse maternal effects. Nevertheless, this low efficiency should not make us forget their major interest in case of premature labour: to allow the mother's in utero transfer to a level II or III maternity following the gestational age, and moreover to gain time so as to obtain an optimal interval for the fetal lung maturation by corticoid injection. Tocolytic agents should be used between 24+0 and 34+6weeks of amenorrhea. They should be used on the short term (24 to 72hours) owing to their short period of efficacy and to the risk of side effects that increases with the duration of use.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Travail prématuré, Tocolyse, Bêtamimétiques, Inhibiteurs du flux calcique, Antagonistes des récepteurs à l’ocytocine, Inhibiteurs de la cyclooxygénase

Keywords : Preterm labour, Tocolysis, Betamimetics, Calcium canal inhibitors, Oxytocin receptors antagonists, Cyclo-oxygenase inhibitors


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 8

P. 752-759 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prédiction de la prématurité en cas de menace d’accouchement prématuré : revue de la littérature
  • C. Compan, A. Rossi, G. Piquier-Perret, A. Delabaere, F. Vendittelli, D. Lemery, D. Gallot
| Article suivant Article suivant
  • Progestérone et prévention de l’accouchement prématuré
  • F. Fuchs, M.-V. Senat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.