Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Maladies neurométaboliques traitables associées aux troubles du spectre de la schizophrénie - 07/10/15

Doi : 10.1016/j.lpm.2015.02.023 
Olivier Bonnot 1, , Paula Herrera 1, 2, Alice Kuster 2
1 Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, CHU de Nantes, université de Nantes, 44093 Nantes, France 
2 Service de pédiatrie, centre hospitalier universitaire de Nantes, Nantes, France 

Olivier Bonnot, Service universitaire de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent, CHRU de Nantes, université de Nantes, 7, quai Moncousu, 44093 Nantes cedex 1, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les troubles du spectre de la schizophrénie représentent 1 % de la population générale. La prévalence des pathologies organiques dans cette sous-population est mal connue mais probablement sous-estimée. Nous nous intéressons à 7maladies neurométaboliques traitables pouvant être associées à des troubles schizophréniques associés à des troubles neurologiques sub-cliniques, voire absents. L’existence de patients se présentant avec uniquement des signes psychiatriques représente un défi pour les psychiatres et tous les praticiens qui sont amenés à voir ces patients. Nous proposons une revue synthétique de la littérature et des tableaux pratiques pour connaître les éléments cliniques d’appel essentiels pour les troubles du métabolisme de l’homocystéine, les troubles du cycle de l’urée, la maladie de Wilson, le Niemann-Pick de type C, les porphyries aiguës et la xanthomatose cérébro-tendineuse qui bénéficient tous d’un traitement d’autant plus efficace que le diagnostic est précoce. L’analyse de la littérature nous amène à proposer une liste de signes psychiatriques atypiques comme l’existence d’hallucinations visuelles prépondérantes par rapport aux hallucinations auditives, des signes de confusion, de catatonie ou de déficit cognitif progressif… nous insistons également sur l’importance de considérer la résistance au traitement antipsychotique comme un signe majeur devant servir de suspicion d’organicité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Schizophrenia spectrum disorders are presented on 1% of subjects over general population. Organic pathologies prevalence in schizophrenia spectrum patients is not well determined, and it is probably underestimated. In the present update review, we are going to highlight seven treatable neurometabolic diseases (NMD) associated to sub-clinic neurological symptoms. It is not infrequent to witness the absence of any clinical neurological signs going along with the NMD. Psychiatric symptoms may be the only clinical alarm that can guide physicians to an acute diagnosis. This is why it is a challenging pathology, defying our clinical accuracy as psychiatrist or any other practitioners confronted to this population. Hereby we are going to expose a literature review and comprehensive tables in order to present in a glance the essential clinical features of disorders of homocysteine metabolism, urea cycle disorders, Niemann-Pick disease type C, acute porphyria, cerebrotendinous-xanthomatosis. These conditions are sensible to major improvement strongly correlated to the accuracy of diagnosis. Literature analysis led us to propose a comprehensive list of atypical psychiatric symptoms including highly predominant visual hallucinations, compared to auditory ones, as well as confusion, catatonia or progressive cognitive decline. We highlight the importance of considering antipsychotic treatment resistance as a crucial sign leading to suspect an organic factor beneath the psychiatric features.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 9

P. 889-897 - septembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • La chirurgie majeure en deux jours d’hospitalisation
  • Pascal Alfonsi
| Article suivant Article suivant
  • Évaluation de l’activité suicidaire aux urgences psychiatriques : un entretien d’exploration (SE-EC) et sa grille de report (ASA)
  • Jérémie Vandevoorde, Thierry Baudoin, Béatrice Chabert, Emmanuelle Baudoin, Ambre Sanchez Valero

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.