S'abonner

Infections à Enterobacter cloacae complex : résistance aux antibiotiques et traitement - 08/10/15

Doi : 10.1016/j.antinf.2015.03.002 
F. Guérin
 Service de microbiologie, CHU Côte-de-Nacre, avenue Côte-de-Nacre, 14033 Caen cedex 9, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Enterobacter cloacae complex (ECC), espèce retrouvée dans l’environnement, est un germe commensal chez l’homme présent au niveau du tractus digestif. Capable de passer de l’état commensal à celui de pathogène opportuniste, il a pris une importance croissante du fait de son implication dans les infections des services de soins intensifs (prévalence de 5–10 %). L’espèce a été subdivisée en 13 clusters définis à partir des gènes rpoB ou hsp60 dont six avec un nom d’espèce (E. asburiae, E. kobei, E. cloacae, E. ludwigii, E. hormaechei et E. nimipressuralis). Trois clusters (III, VI et VIII) sont fréquemment retrouvés parmi les souches cliniques responsables d’infections et d’épidémies hospitalières. Le principal problème en pratique clinique réside dans la diffusion de souches d’ECC multi-résistantes aux antibiotiques. La dissémination mondiale de souches de Enterobacter résistantes aux céphalosporines de 3e génération (C3G), par hyperproduction de la céphalosporinase (AmpC) chromosomique et/ou par acquisition de gènes codant pour des β-lactamases à spectre étendu (BLSE), se complique depuis quelques années par l’émergence d’entérobactéries porteuses de carbapénémases (EPC). Les céphalosporines de 4e génération (ex. céfépime) en association avec une autre famille d’antibiotiques (notamment aminosides et fluoroquinolones) constituent le traitement de choix pour les infections sévères, ceci dû au moindre risque de sélection de mutants résistants hyperproducteurs d’AmpC par rapport aux C3G. Avec l’émergence de souches d’EPC, la mise en place d’une antibiothérapie adaptée nécessite l’utilisation d’associations à base de polymyxines, de carbapénèmes et/ou de tigécycline.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Enterobacter cloacae complex (ECC), species found in the environment, is a commensal of the human gastrointestinal tract. Able to shift from a commensal state to that of opportunistic pathogen, it has become of clinical importance because of its increasing implication in infections among intensive care unit patients (prevalence of 5–10%). The species has been subdivided into 13 clusters defined from rpoB or hsp60 sequences, including six defined species (E. asburiae, E. kobei, E. cloacae, E. ludwigii, E hormaechei and E. nimipressuralis) beforehand defined in these clusters, were included within complex E. cloacae. Three clusters (III, VI and VIII) are frequently identified among clinical isolates responsible for infections and hospital outbreaks. The main problem in clinical practice lies in the spread of multidrug-resistant strains of ECC. The worldwide dissemination of Enterobacter strains resistant to third-generation cephalosporins (3GC), by overproduction of the chromosomal cephalosporinase (AmpC) and/or by acquisition of genes coding for extended-spectrum β-lactamase (ESBL), has gotten more complicated over the past few years by the emergence of carbapenemase-producing Enterobacteriaceae (CPE). Fourth-generation cephalosporins (e.g. cefepime) combined with another class of antibiotics (particularly aminoglycosides and fluoroquinolones) constitute the treatment of choice for serious infections since there is a lower risk of selection of AmpC-overproducing resistant mutants as compared to 3GC. Due to the emergence of EPC, the implementation of an appropriate antimicrobial therapy requires the use of combinations based on polymyxins, carbapenems and/or tigecycline.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Enterobacter cloacae complex, Céphalosporinase, C3G, AmpC, BLSE, Carbapénémase, EPC

Keywords : Enterobacter cloacae complex, Cephalosporinase, 3GC, AmpC, ESBL, Carbapenemase, CPE


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 17 - N° 3

P. 79-89 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Complications infectieuses des splénectomies
  • R. Buzelé, A. Lefort
| Article suivant Article suivant
  • Histoire et actualité du traitement de la lèpre
  • F. Reibel, E. Cambau, A. Aubry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.