Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Long-term results of low-fluence photodynamic therapy for chronic central serous chorioretinopathy - 08/10/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2015.02.007 
E. Leys a, b, , S. Tuttle a, F. Rasquin c, F. Neu c, L. Postelmans a
a Brugmann university hospital, ophthalmology department, place Arthur Van Gehuchten 4, 1020 Brussel, Belgium 
b Saint-Pierre university hospital, ophthalmology department, rue Haute, 322, 1000 Brussels, Belgium 
c Erasme university hospital, ophthalmology department, 808, route de Lennik, 1070 Brussels, Belgium 

Corresponding author at: Brugmann university hospital, ophthalmology department, place Arthur Van Gehuchten 4, 1020 Brussel, Belgium.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Purpose

To evaluate long-term results of low-fluence photodynamic therapy (PDT) with verteporfin in the treatment of chronic central serous chorioretinopathy (CCSC).

Methods

Retrospective medical record review of 38eyes (34patients) who received low-fluence PDT for the treatment of CCSC. Visual acuity (VA), fundus biomicroscopy, fluorescein angiography (FA), indocyanine green angiography (ICG) and optical coherence tomography (OCT) were analyzed.

Results

Thirty-eight eyes (34patients) with CCSC received low-fluence PDT. Mean follow-up after PDT was 43.97months. Mean logMar best corrected VA (BCVA) improved significantly from 0.33 to 0.11 at the last follow-up which corresponds to a gain of 2.2lines. At 3months, complete resolution of central subretinal fluid was achieved on OCT after 1PDT in 37eyes and after 2PDTs in 1eye (retreated at 3months after first PDT). One patient developed choroidal neovascularization (CNV) 4years after his low-fluence PDT and received anti-vascular endothelial growth factor (VEGF) injections.

Conclusion

Low-fluence PDT with verteporfin for CCSC seems efficacious and safe in the long-term.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

Évaluer les résultats à long terme de la photothérapie dynamique (PDT) par vertéporfine en fluence réduite dans le traitement des choriorétinites séreuses centrales chroniques (CRSCC).

Méthode

Étude rétrospective incluant 38yeux (34patients) ayant reçu un traitement par PDT en fluence réduite pour une CRSCC. L’acuité visuelle (AV), le fond d’œil, l’angiographie à la fluorescéine (FA), l’angiographie au vert d’indocyanine (ICG) et la tomographie par cohérence optique (OCT) ont été analysés.

Résultats

Un traitement par PDT en fluence réduite a été réalisé dans 38yeux (34patients). Le suivi moyen après la PDT était de 43,97mois. Une amélioration significative de l’acuité visuelle moyenne en LogMar a été notée en passant de 0,33 avant traitement à 0,11 à la dernière visite et représente un gain de ligne de 2,2. Une disparition complète du décollement séreux rétinien fut démontrée sur l’OCT 3mois après traitement après 1séance dans 37yeux et après 2séances dans 1œil (la seconde PDT ayant été réalisée 3mois après la première chez ce patient). Un patient a développé des néovaisseaux choroïdiens 4ans après son traitement par PDT et a bénéficié d’injections intravitréennes d’anti-VEGF.

Conclusion

La PDT en fluence réduite pour les CRSCC est un traitement sûr et efficace à long terme.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Chronic central serous chorioretinopathy, Low-fluence, Photodynamic therapy, Choroidal vascular hyperpermeability, Macular neurosensory detachment, Serous retinal detachment, Verteporfin

Mots clés : Choriorétinite séreuse centrale chronique, Fluence réduite, Photothérapie dynamique, Hyperperméabilité choroïdienne, Décollement séreux rétinien, Vertéporfine


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 8

P. 709-716 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Collyres de ciclosporine : étude d’une cohorte de patients de 2009 à 2013
  • M. Kauss Hornecker, S. Charles Weber, M.-L. Brandely Piat, M. Darrodes, K. Jomaa, F. Chast
| Article suivant Article suivant
  • Comparison of different formulas for intraocular lens power calculation using a new optical biometer
  • F. Kaya, I. Kocak, A. Aydin, H. Baybora, Y. Karabela

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.