Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Aspects épidémiologiques cliniques et thérapeutiques des traumatismes oculaires de l’enfant dans un service d’urgences ophtalmologiques en Île-de-France - 08/10/15

Doi : 10.1016/j.jfo.2015.04.009 
J. Mayouego Kouam a, , E. Epée b, S. Azria a, D. Enyama c, A. Omgbwa Eballe d, C. Ebana Mvogo b, M. Cherifi a
a Centre hospitalier intercommunal de Villeneuve-Saint-Georges, 40, allée de la Source, 94190 Villeneuve-Saint-Georges, France 
b Hôpital central de Yaoundé, Briqueterie, Yaoundé, Cameroun 
c Centre hospitalier universitaire de Bicêtre, 78, rue du Général-Leclerc, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
d Hôpital Laquintinie de Douala, rue Jamot, BP 15333, Douala, Cameroun 

Auteur correspondant. 7, square d’Angiviller, 78120 Rambouillet, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

Les traumatismes oculo-orbitaires représentent une cause majeure de cécité monoculaire acquise chez l’enfant. Ces traumatismes diffèrent de ceux de l’adulte par certains aspects de la prise en charge et du pronostic, notamment le risque d’amblyopie. Le but de cette étude était d’analyser les caractéristiques épidémiologiques, cliniques et thérapeutiques des traumatismes oculaires d’enfants reçus dans un service d’urgences ophtalmologiques francilien.

Matériel et méthodes

Il s’agissait d’une étude descriptive, prospective et longitudinale. Ont été inclus des enfants âgés de 0 à 15ans, reçus pendant les gardes pour un traumatisme oculaire sur une période de 6mois. Chaque enfant a bénéficié d’un examen ophtalmologique aussi complet que son état et sa coopération le permettaient. Les traumatismes mécaniques du globe oculaire et les brûlures oculaires chimiques ont été répartis respectivement selon la terminologie de Birmingham et la classification de Dua. Le pronostic visuel a été mis en évidence par la meilleure acuité visuelle corrigée de l’œil atteint, mesurée à la fin de la prise en charge.

Résultats

Parmi les 586enfants qui ont été reçus pendant la période d’étude, 265 ont consulté pour traumatisme oculaire (45,22 %). Le sex-ratio était de 1,6/1. Les principaux lieux de survenue des traumatismes étaient la maison (64,15 %) et l’école (18,11 %). Les traumatismes par coup d’ongle étaient les plus fréquents (12,45 %). Cent cinquante-sept patients (59,19 %) ont consulté dans un délai de 6heures. Le siège prédominant des lésions était la cornée (44,40 %). Les traumatismes mécaniques du globe oculaire représentaient 75 % des cas. La fréquence des brûlures oculaires chimiques était de 6,41 %. Les traumatismes palpébraux et orbitaires ont été notés respectivement dans 22,26 % et 2,26 % des cas. Un traitement chirurgical a été administré à 6,79 % des patients. La fréquence de l’hospitalisation était de 3,02 %, avec une durée moyenne de 3jours. Quatre enfants ont présenté des séquelles, dont 2taies cornéennes et 2cataractes. Aucun cas de cécité n’a été enregistré.

Discussion

La fréquence élevée de la pathologie traumatique oculo-orbitaire dans notre série pourrait s’expliquer par son caractère de survenue brutal et accidentel amenant à une consultation en urgence. La plupart des traumatismes sont survenus à la maison et à l’école, ce qui reflète la présence dans ces endroits de dangers potentiels, souvent méconnus ou négligés. Le faible taux de traumatismes à globe ouvert pourrait être lié au recrutement ubiquitaire. En effet, dans des études incluant uniquement les traumatismes sévères, ce taux peut atteindre 73,4 %. Cette forme clinique est associée à un pronostic péjoratif en raison du risque infectieux et des séquelles responsables de baisse d’acuité visuelle et d’amblyopie. Peu d’enfants ont été hospitalisés. Ceci pourrait s’expliquer par la prédominance des traumatismes peu sévères.

Conclusion

La traumatologie oculaire représente près de la moitié des pathologies pédiatriques vues aux urgences ophtalmologiques pendant les gardes. Une prise en charge adéquate en urgence permet d’améliorer le pronostic visuel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Ocular and orbital trauma is a leading cause of acquired monocular blindness in childhood. These injuries differ from those in adults in some aspects of the management and prognosis, notably the risk of amblyopia. The goal of this study was to analyze the epidemiological, clinical and therapeutic features of ocular trauma in children who consulted in an eye emergency department in Île-de-France.

Patients and methods

This was a descriptive, prospective and longitudinal study. Over a period of 6months, we included children aged 15years old or less, who consulted during calls for ocular trauma. Each child received an ophthalmologic examination as complete as his or her condition and cooperation permitted. Mechanical injuries of the eyeball and chemical ocular burns were distributed respectively according to the Birmingham Eye Trauma Terminology and Dua's classification. The visual prognosis was defined as the best corrected visual acuity of the affected eye, measured at the conclusion of treatment.

Results

Among 586children who consulted during the study period, 265 suffered from ocular trauma (45.22%). The male:female ratio was 1.6:1. The main places of occurrence of the injuries were home (64.15%) and school (18.11%). Injuries from finger nail scratch were the most frequent (12.45%). One hundred and fifty-seven patients consulted within 6hours (59.19%). The cornea was the predominant site of the injury (44.40%). Mechanical injuries of the eyeball accounted for 75% of cases. The incidence of ocular chemical burns was 6.41%. Eyelid and orbital injuries were observed in 22.26% and 2.26% of cases respectively. Surgical treatment was required in 6.79% of cases. The incidence of hospitalization was 3.02% with a mean length of stay of 3days. Four children developed sequelae, including 2corneal scars and 2cataracts. No case of blindness was recorded.

Discussion

The high frequency of traumatic ocular and orbital pathology in our study may be due to its sudden and accidental onset, leading parents to seek emergency care. Most injuries occurred at home and at school, which reflects the presence in these places of potential hazards, often unrealized or neglected. The low frequency of open-globe injury may be related to the ubiquitous recruitment. Indeed, in studies including only severe trauma, this rate may reach 73.4%. This clinical presentation is associated with a poor prognosis because of the risk of infection and sequelae causing decreased visual acuity and amblyopia. Few children were hospitalized. This could be explained by the predominance of mild to moderate trauma.

Conclusion

Ocular trauma accounts for nearly half of pediatric conditions encountered in the eye emergency unit. Adequate emergency care improves the visual prognosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Traumatismes oculaires, Enfants, Urgences ophtalmologiques, Prise en charge

Keywords : Ocular injuries, Children, Eye emergencies, Management


Plan


 Communication orale présentée lors du 120e congrès de la Société française d’ophtalmologie en mai 2014 sous le titre « Les traumatismes oculaires de l’enfant dans un service d’urgences ophtalmologiques ».


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 38 - N° 8

P. 743-751 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les traumatismes oculaires en milieu urbain camerounais : à propos de 332 cas évalués selon l’Ocular Trauma Score
  • G. Koki, E. Epée, A. Omgbwa Eballe, E. Ntyame, C. Mbogos Nsoh, A.L. Bella, C. Ebana Mvogo
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la sédation profonde dans la phacoémulsification par voie tunnelisée scléro-cornéenne
  • M. Kassir, M.C. Kassas, M. Ajine, M. Hammoud, W. Mahmoud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.