Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Deferred vs immediate stenting in ST elevation myocardial infarction: Potential interest in selected patients - 14/10/15

Stenting différé dans le syndrome coronaire aigu avec sus-décalage du segment ST : intérêts potentiels chez des patients sélectionnés

Doi : 10.1016/j.lpm.2015.06.013 
Brahim Harbaoui 1, 2, 3, 4, , Pierre-Yves Courand 1, 2, 3, 4, Cyril Besnard 1, 2, 3, 4, Raphael Dauphin 1, 2, 3, 4, Emmanuel Cassar 1, 2, 3, 4, Pierre Lantelme 1, 2, 3, 4
1 Hospices civils de Lyon, hôpital de la Croix-Rousse, European Society of Hypertension Excellence Center, Cardiology Department, 69004 Lyon, France 
2 Université Lyon-1, 69100 Villeurbanne, France 
3 Génomique fonctionnelle de l’hypertension artérielle, 69008 Lyon, France 
4 Hôpital Nord Ouest, 69400 Villefranche-sur-Saône, France 

Brahim Harbaoui, Hôpital de la Croix-Rousse, Cardiology Department, Intensive Care Unit, 103, Grande Rue de la Croix-Rousse, 69317 Lyon cedex 4, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le mercredi 14 octobre 2015
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

Background

Slow flow, no reflow and distal embolization often occur during primary angioplasty in ST segment elevation myocardial infarction (STEMI), compromising optimal myocardial reperfusion.

Aims

This study aimed at assessing the impact of deferred stenting (DS) on periprocedural events as compared to immediate stenting (IS). The second objective was to gather the reasons advocated by the physicians for deferring stenting.

Methods

All consecutive patients referred for primary angioplasty were included between September 2010 and November 2011. Physicians were free to choose the strategy between DS and IS but had to justify their choice. DS patients underwent a coronary angiogram control in a delay > 24h.

Results

Ninety-eight patients were included. Forty patients underwent DS and 58 IS. DS strategy involved thrombus management by thromboaspiration (33 patients 82.5%) and by the use of AntiGpIIbIIIa (23 patients 62.2%). This strategy could be achieved with a low complication rate. In particular, one patient had a reocclusion leading to a rapid reintervention and one had a distal embolization. In comparison, 11 periprocedural events occurred in the IS subgroup. In addition, among DS patients, 7 were treated medically because of a non-significant stenosis. The major criteria considered by the operator to prefer DS in the presence of a TIMI 3 flow concerned thrombotic load.

Conclusion

This mono-centric experience confirmed the feasibility and the safety of DS. On top of reducing periprocedural events, it may allow for other treatment options in selected STEMI patients, e.g. surgery or medical treatment. The reasons leading physicians to choose DS were large thrombus burden on top of resolution of chest pain and normalization of the ECG. These criteria could help selecting situations in which DS may be of particular value as compared to IS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Le slow flow, le noreflow et les embolisations distales sont des complications fréquentes pouvant compromettre la reperfusion myocardique lors de la revascularisation par angioplastie primaire avec stenting immédiat (SI) d’un syndrome coronaire aigu avec sus décalage du segment ST (SCA ST+).

Objectif

L’objectif principal était de décrire l’impact du stenting différé (SD) sur les évènements péri procéduraux lors de la prise en charge du SCA ST+. L’objectif secondaire était de décrire les critères retenus par les angioplasticiens pour différer le stenting.

Méthodes

Tous les patients consécutifs ayant un SCA ST+ admis pour angioplastie ont été inclus entre septembre 2010 et novembre 2011. Le choix de la stratégie de revascularisation SD vs SI était laissé à la discrétion des cardiologues interventionnels. Pour les patients du groupe SD, le délai entre les 2 procédures de coronarographie devait être d’au moins 24h.

Résultats

Quatre-vingt-dix-huit patients ont été inclus. Quarante patients ont été traités par la stratégie SD et 58 par SI. La stratégie SD a été réalisée avec un large recours à la thromboaspiration (33 patients 82,5 %) et aux AntiGpIIbIIIa (23 patients 62,2 %). Cette stratégie a pu être réalisée avec un taux de complications peri-procédurales bas. Un patient a eu une réocclusion précoce nécessitant une reprise en coronarographie en urgence et un autre a eu une embolisation distale lors du SD. En comparaison, 11 patients ont eu des évènements périprocéduraux dans le groupe SI. Parmi les patients du groupe SD, 7 ont été traités médicalement en raison de l’absence de lésion coronaire angiographiquement significative lors de la coronarographie de contrôle. En présence d’un flux TIMI 3, le principal critère conduisant à une stratégie différée était la présence d’une charge thrombotique coronaire importante.

Conclusion

Cette expérience monocentrique confirme la faisabilité et la sécurité de la stratégie SD dans le SCA ST+. En plus d’une diminution des évènements periprocéduraux, cette stratégie peut offrir une alternative thérapeutique vers un traitement médical seul ou une revascularisation chirurgicale. Les raisons conduisant les cardiologues à différer le stenting étaient la présence d’une charge thrombotique importante associée à une résolution du sus-décalage du segment ST et une diminution de la douleur thoracique. Ces critères peuvent aider l’angioplasticien dans sa décision de différer le stenting.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.