Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Electromagnetic scattering by periodic structures with sign-changing coefficients - 15/10/15

Doi : 10.1016/j.crma.2015.07.004 
Dinh-Liem Nguyen a , Thi-Phong Nguyen b
a Department of Mathematics, University of Michigan, Ann Arbor, MI, 48109, USA 
b DEFI, INRIA Saclay Île-de-France, École polytechnique, route de Saclay, 91128 Palaiseau cedex, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Abstract

We analyze the well-posedness of a scattering problem of time-harmonic electromagnetic waves by periodic structures with sign-changing coefficients. Transmission problems for Maxwell's equations with sign-changing coefficients in bounded domains have been recently studied by Bonnet-Ben Dhia and co-workers in the so-called T-coercivity framework. In this article, we generalize such a framework for periodic scattering problems relying on an integral equation approach. The periodic scattering problem is formulated by a hypersingular integral equation of Lipmann–Schwinger type. We prove that the integral equation satisfies a Gårding-type estimate, which allows us to establish the well-posedness of the problem in the sense of Fredholm.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Nous analysons le caractère bien posé du problème de diffraction d'ondes électromagnétiques par des structures périodiques dont les coefficients diélectriques changent de signe. Le problème de diffraction pour les équations de Maxwell avec des coefficients qui changent de signe a été récemment étudié par Bonnet-Ben Dhia et al. en utilisant le concept de la T-coercivité. Dans cette note, nous étendons cette étude à la diffraction par un réseau périodique en se basant sur une formulation intégrale volumique du problème. Le problème de diffraction est d'abord écrit sous la forme d'une équation de type Lippmann–Schwinger avec un noyau hyper-singulier. Nous montrons ensuite que la solution de cette équation satisfait une estimation a priori de type Gårding, ce qui nous permet de conclure sur le caractère bien posé du problème au sens de Fredholm.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Académie des sciences. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 353 - N° 10

P. 893-898 - octobre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Generalized Joseph's decompositions
  • Arkady Berenstein, Jacob Greenstein
| Article suivant Article suivant
  • On the defect of compactness in Banach spaces
  • Sergio Solimini, Cyril Tintarev

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.