Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Influence d’une forte diminution du recours à l’épisiotomie appliquée à une situation à haut risque périnéal : le dégagement en occipito-sacré - 03/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2014.12.019 
C. Toubin, N. Mottet, M. Chehab, M. Maurice, R. Ramanah, D. Riethmuller
 Pôle mère-femme, CHU Jean-Minjoz, 3, boulevard Fleming, 25030 Besançon cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Le dégagement en occipito-sacré (OS) représente environ 5 % des accouchements et est décrit comme à haut risque périnéal nécessitant pour certains une épisiotomie. Notre objectif a été d’étudier l’impact périnéal d’une politique très restrictive du recours à l’épisiotomie dans le cas particulier des OS.

Matériel et méthodes

C’est une étude rétrospective cas-témoins dans une maternité de niveau III comparant les OS avec les expulsions en occipito-pubien (OP) du premier janvier 2008 au 31 décembre 2012. Les critères d’inclusion étaient : terme>37 SA, singleton vivant en présentation céphalique, voie basse spontanée ou instrumentale.

Résultats

Le taux d’épisiotomie était similaire entre les deux groupes (p=0,5) avec 1,8 % en cas d’OS. Il existait plus de déchirures du deuxième degré dans le groupe OS (p<0,001), mais le taux de déchirures graves (3e et 4e degré) n’était pas différent (p=0,19). Il n’y avait pas plus d’hémorragie du post-partum immédiat (p=0,26). Les résultats néonataux étaient moins favorables dans le groupe OS.

Conclusion

Une utilisation restrictive de l’épisiotomie dans une situation à haut risque périnéal n’obère pas le pronostic périnéal et n’augmente pas les déchirures graves du périnée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

Occiput-posterior presentation represents 5% of all deliveries and is a high-risk situation for perineal tears requiring, for some authors, an episiotomy. The aim of this study was to evaluate the impact of an ultra-restrictive policy in the use of episiotomy on perineal tears in this high-risk situation.

Materials and methods

This is a retrospective cohort study in a tertiary maternity comparing perineal outcome of occipito-posterior (OP) to occipito-anterior deliveries. We included all, spontaneous or assisted, live single pregnancies that delivered after 37 weeks in OP from January 2008 to December 2012. This group was then compared to a control group of occipito-anterior pregnancies.

Results

Episiotomy rate was similar in both groups (1.3 versus 1.8 in OP; p=0.5). We found more second degree perineal tears in the OP group (p<0.001) but severe perineal tears rate was similar. There was no increase in post-partum haemorrhage rate. Neonatal outcome was less favourable in the OP group.

Conclusion

A restrictive use of episiotomy in OP does not increase the risk of severe perineal tears and does not worsen perineal prognosis.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Épisiotomie, Utilisation restrictive, Déchirure périnéale, Occipito-sacré

Keywords : Episiotomy, Restrictive use, Decrease, Perineal lesion, Occiput posterior


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 9

P. 855-861 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le diagnostic anténatal modifie-t-il la prise en charge néonatale et le devenir à 1 an des enfants suivis pour atrésie de l’œsophage de type III ?
  • C. Garabedian, R. Sfeir, C. Langlois, A. Bonnard, N. Khen-Dunlop, T. Gelas, L. Michaud, F. Auber, C. Piolat, J.-L. Lemelle, V. Fouquet, É. Habonima, F. Becmeur, M.-L. Polimerol, A. Breton, T. Petit, G. Podevin, F. Lavrand, H. Allal, M. Lopez, F. Elbaz, T. Merrot, J.-L. Michel, P. Buisson, E. Sapin, P. Delagausie, C. Pelatan, J. Gaudin, D. Weil, P. de Vries, O. Jaby, H. Lardy, D. Aubert, C. Borderon, L. Fourcade, S. Geiss, J. Breaud, M. Pouzac, A. Echaieb, C. Laplace, F. Gottrand, V. Houfflin-Debarge
| Article suivant Article suivant
  • Intérêt de la prise en charge pluridisciplinaire des femmes excisées
  • E. Antonetti Ndiaye, S. Fall, L. Beltran

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.