Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Impact of renal failure on all-cause mortality and other outcomes in patients treated by percutaneous coronary intervention - 10/11/15

Doi : 10.1016/j.acvd.2015.06.001 
Goran Loncar a, b, 1, Olivier Barthelemy a, , 1 , Emmanuel Berman a, Mathieu Kerneis a, Thibault Petroni a, Laurent Payot a, Remi Choussat a, Johanne Silvain a, Jean-Philippe Collet a, Gérard Helft a, Gilles Montalescot a, Claude Le Feuvre a
a Institut de cardiologie, université Paris 6, CHU Pitié-Salpêtrière, AP–HP, Paris, France 
b Cardiology Department, Clinical Hospital Zvezdara, Belgrade, Serbia 

Corresponding author. Institut de cardiologie, bureau 118, CHU Pitié-Salpêtrière, AP–HP, 47–81, boulevard de l’Hôpital, 75013 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Summary

Background

Patients with renal failure (RF) have been systematically excluded from clinical trials; consequently their outcomes have not been well studied in the setting of percutaneous coronary intervention (PCI).

Aims

To compare cardiovascular outcomes after contemporary PCI in patients with versus without RF, according to clinical presentation (ST-segment elevation myocardial infarction [STEMI], acute coronary syndrome [ACS] or stable coronary artery disease [sCAD]).

Methods

Consecutive patients undergoing PCI with stent were prospectively included from 2007 to 2012. RF was defined as creatinine clearance<60mL/min. The primary endpoint was all-cause mortality; secondary endpoints were major adverse cardiovascular and cerebrovascular events (MACCE: composite of cardiovascular death, myocardial infarction, stroke and target lesion revascularization [TLR]), TLR and Academic Research Consortium definite/probable stent thrombosis (ST) at 1 year.

Results

Among 5337 patients, 23% had PCI for STEMI, 34% for ACS and 43% for sCAD, while 27% had RF. RF patients had a higher unadjusted death rate than those with preserved renal function (nRF) in all PCI indication groups (STEMI, 41% vs. 7.5%; ACS, 19% vs. 6%; sCAD, 10% vs. 3%; P<0.0001 for all). The rate of MACCE was also higher in RF patients whatever the PCI indication (STEMI, 45% vs. 15%; ACS, 23% vs. 14%; sCAD, 14% vs. 9%; P<0.05 for all). Rates of TLR (5.5–7.4%) and ST (<2.5%) were similar (P>0.05 for both). sCAD-RF and STEMI-nRF patients had similar rates of mortality (P=0.209) and MACCE (P=0.658). RF was independently associated with mortality, with a doubled relative risk in STEMI versus ACS and sCAD groups (odds ratio 5.3, 95% confidence interval 3.627–7.821 vs. 2.1, 1.465–3.140 and 2.3, 1.507–3.469, respectively; P<0.0001).

Conclusion

RF is a stronger independent predictor of death after PCI in STEMI than in ACS or sCAD patients. sCAD-RF and STEMI-nRF patients had similar prognoses.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte

Les patients insuffisants rénaux chroniques sont systématiquement exclus des études cliniques ; de ce fait, leur pronostic après angioplastie coronaire reste mal connu.

Objectif

Comparer les événements cardiovasculaires après angioplastie contemporaine chez les patients avec versus sans insuffisance rénale (IR) en fonction de la présentation clinique (infarctus du myocarde avec élévation du segment ST [STEMI], syndrome coronaire aigu [SCA], maladie coronaire stable [MCS]).

Méthodes

Tous les patients pris en charge pour angioplastie coronaire avec implantation de stent ont été prospectivement inclus de 2007 à 2012. L’IR était définie par une clairance de la créatinine<60mL/min. Le critère de jugement primaire était la mortalité toute cause ; les critères secondaires étaient les MACCE (mortalité cardiovasculaire/infarctus du myocarde/AVC/TLR), TLR (nouvelle revascularisation de la lésion cible) et les thromboses de stent (TS) certaines ou probables (ARC) à 1 an.

Résultats

Parmi 5337 patients, 23 % étaient dilatés pour un STEMI, 34 % pour un SCA, 43 % pour une MCS et 27 % avaient une IR. Les patients IR avaient des taux de mortalité supérieurs en cas de STEMI (41 % vs 7,5 %), SCA (19 % vs 6 %) et MCS (10 % vs 3 %) comparés aux patients normo-rénaux (p<0,0001 pour tous). Les MACCE étaient également supérieurs quelque soit l’indication d’angioplastie (STEMI, 45 % vs 15 % ; SCA, 23 % vs 14 % ; MCS, 14 % vs 9 % ; p<0,05 pour tous). Le taux de TLR (5,5–7,4 %) et TS (<2,5 %) étaient comparables (p>0,05 pour les 2). Les patients IR dilatés pour une MCS avaient un taux de mortalité (p=0,209) et de MACCE (p=0,658) comparables aux patients STEMI normo-rénaux. L’IR était un facteur prédictif indépendant de mortalité avec un sur-risque double en cas de STEMI versus SCA et MCS (OR 5,3, 95 % CI 3,627–7,821 vs 2,1, 1,465–3,140 et 2,3, 1,507–3,469, respectivement ; p<0,0001).

Conclusion

L’IR est un facteur prédictif de surmortalité plus puissant après angioplastie pour un STEMI comparé à un SCA ou une MCS. Les patients IR dilatés pour une MCS avaient un pronostic comparable aux patients STEMI normo-rénaux.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : PCI, Renal failure, STEMI

Mots clés : Angioplastie coronaire, Insuffisance rénale, STEMI

Abbreviations : ACS, BMS, CAD, CrCl, DES, MACCE, nRF, NSTEMI, PCI, RF, sCAD, ST, STEMI, TLR


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 108 - N° 11

P. 554-562 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Discrepancy between guidelines for stroke prevention in atrial fibrillation and practice patterns in primary care. The nationwide French AFIGP survey
  • Pierre Sabouret, Marie Bricard, Marie-Annick Hermann, Francois-Emery Cotté, Leyla Deret-Bixio, Sophie Rushton-Smith
| Article suivant Article suivant
  • Transradial versus transfemoral approach for percutaneous coronary intervention in cardiogenic shock: A radial-first centre experience and meta-analysis of published studies
  • Vincent Roule, Adrien Lemaitre, Rémi Sabatier, Thérèse Lognoné, Ziad Dahdouh, Ludovic Berger, Paul Milliez, Gilles Grollier, Gilles Montalescot, Farzin Beygui

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.