Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Syndrome coronarien aigu avec sus-décalage du segment ST chez les patients de 85 ans et plus. Prise en charge invasive versus traitement médical exclusif : étude départementale - 10/11/15

Doi : 10.1016/j.ancard.2015.09.040 
T. Doizon a, , L. Orion a, J. Dimet b, E. Boiffard a
a Service de cardiologie, CHD de Vendée, Les Oudairies, 85000 La Roche-sur-Yon, France 
b Service de recherche clinique, CHD de Vendée, Les Oudairies, 85000 La Roche-sur-Yon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 7
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La coronarographie et/ou la fibrinolyse chez un patient âgé pour la prise en charge d’un syndrome coronarien aigu avec sus-décalage du segment ST (SCA ST+) sont à haut risque. Existe-t-il un bénéfice à une prise en charge invasive de ces patients ?

Méthodes

Cette étude rétrospective monocentrique (CHD Vendée, La Roche-sur-Yon) a inclus les patients de plus de 85ans hospitalisés pour la prise en charge d’un SCA ST+ entre janvier 2008 et décembre 2013. La mortalité toute cause, la morbidité intrahospitalière, les comorbidités et la perte d’autonomie ont été comparées en fonction du choix de stratégie de reperfusion : « invasif » (coronarographie et/ou fibrinolyse) ou « non invasif » (traitement médical exclusif).

Résultats

Parmi 1373 patients hospitalisés pour SCA ST+, 118 (8,6 %) ont été inclus dont 71 (60,2 %) ont bénéficié d’une revascularisation « invasive » et 47 d’une stratégie « non invasive ». La mortalité à 1 an est supérieure dans le 2e groupe (28 % versus 45 % ; p=0,077 NS). Les critères identifiés de moindre accès à la reperfusion sont l’âge, le sexe féminin, l’antécédent de valvulopathie sévère, l’absence de prise en charge par le SMUR, le délai de prise en charge. Aucune différence n’est montrée concernant morbidité intrahospitalière (23 vs 21 ; p=0,24) ou perte d’autonomie (p=0,31).

Conclusion

La prise en charge invasive des SCA ST+ du patient âgé diminuerait la mortalité à un an sans augmenter la morbidité.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Introduction

Percutaneous coronary intervention (PCI) and/or fibrinolysis for management of an ST elevation myocardial infarction (STEMI) are at high risk in the elderly. Is there any place for an invasive management in this particular population?

Methods

It is a single-center retrospective study (CHD Vendée, La Roche-sur-Yon) including patients aged 85 and over who had STEMI between January 2008 and December 2013, divided into two groups: coronary angiogram/fibrinolysis (“invasive”) versus exclusive medical treatment (“non-invasive”), comparing mortality, morbidity, complications and loss of independence.

Results

Among the 1373 patients hospitalized for STEMI, 118 (8.6%) were included: 71 (60.2%) underwent an invasive procedure for reperfusion whereas 47 had “non-invasive” management. All cause mortality rate was higher in the “non-invasive” group (28% versus 45%; P=0.077 NS). The identified pejorative criteria are age, female gender, past history of severe valvular disease, and delay for primary care. No difference was found in intrahospital complication rate (23 vs 21; P=0.21) nor in loss of independence.

Conclusion

The invasive management of STEMI in the elderly may reduce the one-year mortality rate without increasing morbidity.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome coronarien aigu ST+, Sujets âgés, Reperfusion myocardique, Vendée

Keywords : ST elevation myocardial infarction, Elderly patients, Myocardial revascularization, Vendée


Plan


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 5

P. 345-351 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les activités de la vie quotidienne du patient cardiaque : étude monocentrique
  • B. Pavy, J. Darchis, E. Merle, M. Caillon, C. Charrier, K. Vergne, G. Caupenne, A. Jourdy
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic d’un souffle systolique cardiaque chez un jeune patient asymptomatique : une évaluation des pratiques professionnelles en médecine militaire d’expertise
  • M.-C. Boeuf, G. Rohel, G. Lamour, M. Piquemal, N. Paleiron, X. Fouilland, C. Le Nestour, U. Vinsonneau, S. Paez, P. Paule

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.