Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Données épidémiologiques et facteurs associés à la mortalité intra-hospitalière dans une cohorte de 121 cas d’endocardite infectieuse - 10/11/15

Doi : 10.1016/j.ancard.2015.09.021 
P. Régnier 1, , B. Pilmis 2, A. Le Monnier 3, R. Cador 1
1 Service de cardiologie, groupe hospitalier Paris/Saint-Joseph, 185, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 
2 Équipe mobile d’infectiologie, groupe hospitalier Paris/Saint-Joseph, 185, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 
3 Service de microbiologie et de dosage des anti-infectieux, groupe hospitalier Paris/Saint-Joseph, 185, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Résumé

But

Établir les caractéristiques cliniques et microbiologiques, et les facteurs de risque de surmortalité dans une série rétrospective et monocentrique de 121 patients atteints d’endocardite infectieuse.

Méthode

À partir des données PMSI de janvier 2009 à décembre 2013, tous les patients qui répondaient aux critères de Dukes modifiés ont été inclus.

Résultats

La population comprend 121 patients dont 87 ont une endocardite certaine, de moyenne d’âge 71,1ans. La plupart des patients (57 %) présentent une endocardite sur valve native. Les cocci Gram positifs sont les germes les plus représentés (dont 24,8 % de S. aureus). Chez 15 patients (12,4 %), les hémocultures sont négatives, 70 patients ont une indication chirurgicale (57,9 %) effectuée chez 55 d’entre eux (44,7 %). Les patients opérés sont plus jeunes (p=0,002) et plus souvent porteurs d’une endocardite sur matériel prothétique (p=0,001) que les non opérés. La mortalité globale intra-hospitalière est de 16,5 %. Deux paramètres sont associés à la mortalité hospitalière : le diabète (OR=3,17 ; IC 95=1,02–9,8) et l’insuffisance rénale chronique (OR=6,62 ; IC 95=2,06–21,27). Les patients qui n’étaient pas opérés malgré l’existence d’une indication chirurgicale avaient une mortalité très élevée (86,7 %) par rapport aux opérés (14,5 % p<0,001).

Conclusion

L’endocardite infectieuse reste donc une maladie sévère et hautement létale malgré les récentes avancées en termes diagnostique et thérapeutique. La chirurgie reste un des éléments clefs du traitement curatif.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 5

P. 422 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adherence of elderly patients suffering from chronic heart failure to physical training
  • P. Jourdain, N. Hryschyschyn, J. Dagorn, F. Funck
| Article suivant Article suivant
  • Prévalence et évolution de l’aspect de repolarisation précoce dans une population à faible risque cardiovasculaire : à propos de 3 études
  • G. Rohel, U. Vinsonneau, M. Piquemal, F. Bardinet, A. Noel, E. Perrier, P. Paule

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.