Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Prévalence et évolution de l’aspect de repolarisation précoce dans une population à faible risque cardiovasculaire : à propos de 3 études - 10/11/15

Doi : 10.1016/j.ancard.2015.09.022 
G. Rohel 1, U. Vinsonneau 1, M. Piquemal 1, F. Bardinet 1, A. Noel 1, E. Perrier 2, P. Paule 1,
1 Service de cardiologie, hôpital d’instruction des armées Clermont-Tonnerre, rue Colonel-Fonferrier, 29200 Brest, France 
2 Service de médecine aéronautique, hôpital d’instruction des armées Percy, 101, avenue Henri-Barbusse, 92140 Clamart, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’aspect de repolarisation précoce (RP+) plus fréquemment retrouvé chez le sujet masculin jeune et sportif a longtemps été considéré comme bénin. Depuis 2008, on sait qu’il existe des formes malignes à risque de mort subite et des formes bénignes. La prévalence de la RP+ a rarement été étudiée dans les armées. Nous présentons la synthèse des résultats de 3 études réalisées au sein des forces armées.

Méthode

Trois études longitudinales ont été réalisées entre octobre 2009 et octobre 2014 par l’HIA Clermont-Tonnerre de Brest au sein de l’armée de terre, de la marine nationale en région Ouest ainsi que dans un cadre d’expertise en médecine aéronautique.

Résultats

Ces 3 études représentent un total de 1302 sujets soit 746 pour la première (466 hommes) et 2 études portant sur 250 sous-mariniers et 306 personnels navigants féminins. Les âges moyens sont respectivement de 29±10,3ans, 22,9±0,5ans et 25,3±3,3ans. L’ensemble des sujets est asymptomatique. La prévalence de la RP+ est de 13,7 % (179/1302), 12,6 % chez les femmes (74/586) et 14,7 % chez les hommes (105/716). L’aspect électrique le plus fréquent est le slurring dans 63,1 % des cas (113/179) dont 66,6 % chez les hommes (70/105) et 58,1 % chez les femmes (43/74). Le segment ST est horizontal ou descendant chez 55,9 % des sujets (100/179) dont 52,3 % chez les hommes (55/105). Deux de ces études portent sur l’évolution de l’aspect de RP+ (respectivement sur les personnels navigants féminins et sur les sous-mariniers hommes) retrouvent des sujets restant asymptomatiques sur un suivi à 4 et 5ans. L’aspect de RP+ se maintient dans la population masculine et régresse chez 1,6 % de la population féminine.

Conclusion

Chez des sujets militaires jeunes et sportifs, on retrouve une prévalence de l’aspect de RP+ légèrement supérieure à celle de la population générale. L’objectif dans cette population est le dépistage des formes à risque (notamment les sujets symptomatiques ou qui ont des antécédents familiaux de mort subite).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 5

P. 422-423 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Données épidémiologiques et facteurs associés à la mortalité intra-hospitalière dans une cohorte de 121 cas d’endocardite infectieuse
  • P. Régnier, B. Pilmis, A. Le Monnier, R. Cador
| Article suivant Article suivant
  • Diagnostic par le médecin d’unité d’un souffle systolique cardiaque chez un jeune patient asymptomatique : une évaluation des pratiques professionnelles
  • M.-C. Boeuf, G. Rohel, M. Piquemal, N. Paleiron, U. Vinsonneau, P. Paule

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.