Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Protocole de coopération entre professionnels de santé : réalisation des échographies cardiaques par un professionnel non médecin au groupe hospitalier du Havre - 10/11/15

Doi : 10.1016/j.ancard.2015.09.026 
Ph. Bonnet 1, , V. Renaut 1, S. Latter 1, A. Canville 1, I. Cheradame 1, J.P. Favier 1, T. Jeanmet 1, E. Lecluse 1, C. Menager-Gangloff 1, E. Popescu 1, M. Sekri 1, H. Elchaninoff 2, F. Bauer 2
1 Département de cardiologie, groupe hospitalier du Havre, BP 24, 76083 Le Havre, France 
2 Service de cardiologie, CHU de Rouen, 1, rue de Germont, 76000 Rouen, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Le groupe hospitalier du Havre dispose de près de 2000 lits d’hospitalisation et réalise 65 000 séjours hospitaliers. Toutes les spécialités médico-chirurgicales y sont représentées hormis la chirurgie cardiaque. La demande d’échographie cardiaque est importante : plus de 5000 par an. Le temps médical cardiologique est rare : 6 ETP en 2011. Il s’avère impossible de répondre à la demande. Pour tenter de diminuer le nombre d’examens, nous avons diffusé les informations aux prescripteurs intra-hospitalier concernant les indications les plus appropriées d’échographies cardiaques mais cela n’a pas fait infléchir la demande. Nous avons tenté de faire des consultations cardiologiques pour chaque demande d’échographie mais le gain a été négatif. Nous avons donc opté pour le projet d’augmenter l’offre par une collaboration inter-professionnelle : réalisation des échographies par une IDE de cardiologie. Début 2011, nous avons contacté nos collègues du CHU de Rouen pour avoir leur approbation sur ce projet. Nous avons ensuite demandé à l’ensemble des infirmières du département de cardiologie s’il y avait des personnes intéressées. Cela a été le cas. Nous avons obtenu l’accord de la Direction des soins infirmiers et de la Direction générale. Ensuite, nous avons contacté l’ARS pour avoir un accord de principe. Il nous a été demandé d’adhérer à un protocole existant en France, ce que nous avons fait. Puis, en accord avec le CHU, la formation de deux infirmières a été débutée en 2012 : formation théorique par inscription au DU d’échographie cardiaque, formation pratique dans notre service. Tous les praticiens hospitaliers de cardiologie ont participé. Les infirmières ont dans un premier temps assisté aux examens puis progressivement les ont réalisés sous la surveillance du senior. Chaque examen est répertorié. En 2015, après leurs deux années de DU, les infirmières ont obtenu leur diplôme. La convention a donc été signée avec l’ARS, avec les modalités résumées suivantes : Chaque infirmière réalise deux demi-journées d’activité d’échographie sous la responsabilité d’un senior. Les patients sont informés par écrit et donnent leur consentement signé. L’infirmière réalise l’examen, enregistre les boucles qui sont relues par le médecin référent qui signera le compte rendu et expliquera au patient le résultat. Une fiche enquête de satisfaction est remplie par le patient au décours de l’examen. En pratique, le senior travaille dans une salle d’échographie et l’infirmière dans une autre salle adjacente. Sur chaque vacation de 3heures, l’infirmière réalisera 5 examens. Après quelques mois d’activité, les résultats sont favorables, qualitativement et quantitativement. Un suivi de cette activité est prévu annuellement.

Conclusion

La réalisation, par un personnel non médical, des échographies cardiaques est certainement souhaitable dans les services en sous effectif médical. Il s’agit d’un projet long à construire nécessitant des infirmières motivées et l’investissement de l’ensemble des médecins et cadres du service, de la direction, du CHU de référence et de l’ARS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 64 - N° 5

P. 424 - novembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Fiche de suivi de traitement : évaluation de l’outil
  • A.-S. Hutteau, N. Dromard, C. Lacor, S. Maguero, C. Respaut, V. Marmier, S. Corone

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.