Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Allaitement maternel (partie 1) : fréquence, bénéfices et inconvénients, durée optimale et facteurs influençant son initiation et sa prolongation. Recommandations pour la pratique clinique - 19/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.09.026 
A.A. Chantry a, , b , I. Monier a, c, L. Marcellin d
a Inserm UMR 1153, équipe de recherche en épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique (EPOPé), centre de recherche épidémiologie et statistique Sorbonne Paris Cité, DHU risques et grossesse, université Paris Descartes, maternité Port-Royal 6e étage, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France 
b École de sages-femmes Baudelocque, université Paris Descartes, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75014 Paris, France 
c Maternité Antoine-Béclère, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 157, rue de la Porte-de-Trivaux, 92140 Clamart, France 
d Maternité Port-Royal, hôpital Cochin, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Les objectifs de ce travail étaient de faire le point, d’une part, sur la fréquence et la durée de l’allaitement maternel (AM) en France, et, d’autre part, sur ses bénéfices et inconvénients, ainsi que d’étudier les facteurs influençant son initiation et sa prolongation.

Matériel et méthode

Recherche bibliographique par consultation des banques de données Medline, Google Scholar et Cochrane Library.

Résultats

L’allaitement maternel concerne en France près de 70 % des enfants à la naissance (NP2). Sa durée médiane est de 15 semaines et de 3 semaines et demi pour l’allaitement exclusif. À 3 mois, seul un tiers des enfants allaités à la naissance le sont encore (NP2). Que cela s’explique par la composition du lait maternel ou par le comportement des mères avec leur enfant ou encore par leur niveau socio-culturel, voire même par toutes ces composantes à la fois, l’allaitement maternel est associé à un meilleur développement cognitif des enfants (NP2). Cet effet est d’autant plus renforcé que les mères allaitent de façon exclusive et prolongée (NP2). Dans le cadre de la prévention d’un grand nombre de maladies à plus ou moins long terme (otites, infections gastro-intestinales, maladies atopiques, obésité et maladies cardio-vasculaires…), un allaitement maternel exclusif et prolongé (grade B) de 4 à 6 mois est recommandé (accord professionnel). L’allaitement maternel n’est pas un moyen de prévention de la dépression du post-partum (accord professionnel). Pour réduire l’incidence du cancer du sein, un allaitement maternel prolongé est recommandé (grade B). Dans le but d’augmenter le taux d’initiation de l’allaitement maternel ainsi que sa durée, il est recommandé que les professionnels de santé accompagnent les mères dans leur projet (grade A), que les messages de promotion de l’allaitement intègrent des messages à destination des conjoints (grade B), ainsi que de promouvoir un allaitement maternel à la demande sans intervalle fixe entre les tétées (grade B). En revanche, on ne dispose pas de suffisamment de données pour recommander d’employer une position particulière lors des tétées, d’utiliser un sein ou deux lors des tétées ou encore de les débuter précocement (accord professionnel).

Conclusion

L’AM exclusif et prolongé est recommandé (grade B) entre 4 et 6 mois (accord professionnel).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objectives

The objectives were to on assess the frequency and the duration of breastfeeding in France. On the other hand, the objectives were to identify its benefits and drawbacks, and to study the factors influencing its initiation and its extension.

Material and methods

Bibliographic research in Medline, Google Scholar and in the Cochrane Library.

Results

Breastfeeding concerns in France about 70% of children at birth (EL2). Its median duration is about 15 weeks and 3 weeks ½ for exclusive breastfeeding. At three months, only one third of children breastfed at birth are still being breastfed (EL2). Whether this is due to the composition of breast milk or the behavior of mothers with their children or their socio-cultural level, or even by all these components at once, breastfeeding is associated with better cognitive development children (EL2). This effect is even more reinforced that mothers breastfeed exclusively and prolonged (EL2). As part of the prevention of many diseases (ear infections, gastrointestinal infections, atopic diseases, obesity and cardiovascular diseases…), exclusive and prolonged breastfeeding (grade B) between 4 to 6 months is recommended (professional consensus). Breastfeeding is not a means of preventing postpartum depression (professional consensus). To reduce the incidence of breast cancer, prolonged breastfeeding is recommended (grade B). In order to increase the rate of initiation of breastfeeding as well as its duration, it is recommended that health professionals work closely with mothers in their project (grade A), the breastfeeding promotion messages include message to husbands (grade B), and to promote breastfeeding on demand without fixed interval between feedings (grade B). However, there is not enough data to recommend the use of a specific position during breastfeeding, or the use of one or two breast or to early start breatfeeding or not (professional consensus).

Conclusion

Exclusive and extended breastfeeding is recommended (grade B) between 4 to 6 months (professional consensus).

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allaitement maternel, Durée, Bénéfices, Inconvénients, Prolongation

Keywords : Breastfeeding, Duration, Benefits, Drawbacks, Extension


Plan


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 10

P. 1071-1079 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Recommandations pour la pratique clinique : post-partum – Méthode et organisation
  • M.-V. Senat, L. Marpeau, L. Sentilhes
| Article suivant Article suivant
  • Allaitement maternel (partie II) : méthodes d’inhibition de la lactation – recommandations pour la pratique clinique
  • L. Marcellin, A.A. Chantry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.