Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Allaitement maternel (partie IV) : usages des médicaments, diététique et addictions – recommandations pour la pratique clinique - 19/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.09.030 
L. Marcellin a, , A.A. Chantry b, c
a Service de gynécologie-obstétrique II et médecine de la reproduction, Port-Royal hôpital Cochin, université Paris Descartes, Assistance publique–Hôpitaux de Paris (AP–HP), 75014 Paris, France 
b Inserm UMR 1153, équipe de recherche en épidémiologie obstétricale, périnatale et pédiatrique (EPOPé), centre de recherche épidémiologie et statistique Sorbonne Paris Cité, DHU risques et grossesse, université Paris Descartes, 75014 Paris, France 
c École de sages-femmes Baudelocque, université Paris Descartes, Assistance publique–Hôpitaux de Paris, 75014 Paris, France 

Auteur correspondant. Port-Royal - hôpital Cochin, 53, avenue de l’Observatoire, 75014 Paris, France.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Décrire en cas d’allaitement maternel les aspects pratiques de l’utilisation des médicaments les plus couramment utilisés dans la période du post-partum, les mesures diététiques et la conduite à tenir en cas de conduite addictive.

Matériels et méthodes

Revue de la littérature entre 1972 et mai 2015 à partir des bases de données Medline, Google Scholar, Cochrane Library et des recommandation internationales des sociétés savantes.

Résultats

La précaution d’interrompre l’allaitement maternel en cas de prise médicamenteuse n’est pas justifiée dans de nombreuses situations (accord professionnel). L’aspirine est autorisée à dose « antiagrégante » alors qu’elle est contre-indiquée à dose antalgique ou anti-inflammatoire (accord professionnel). Les AINS ayant une demi-vie courte peuvent être utilisés (accord professionnel). Certaines précautions sont nécessaires en cas d’utilisation d’antalgiques de palier II et III (accord professionnel). Il n’est pas justifié de différer la mise en route de l’allaitement en cas d’analgésie locorégionale ou générale. La majorité des traitements antibiotiques ne justifient pas d’interrompre l’allaitement (accord professionnel). Les anxiolytiques de la classe des antihistaminiques H1 sédatifs tels que l’hydroxyzine ne doivent pas être prescrits en cas d’allaitement maternel (accord professionnel). Aucun examen d’imagerie (hors médecine nucléaire) ne justifie d’interrompre l’allaitement (accord professionnel). La consommation de tabac est déconseillée mais elle ne constitue pas une contre-indication à l’allaitement maternel (accord professionnel). Il est recommandé d’éviter la consommation de boissons alcoolisées (accord professionnel). En cas de consommation modérée et ponctuelle d’alcool, il est recommandé de respecter un délai minimum de 2heures avant la mise au sein (accord professionnel). La prise de cocaïne contre-indique l’allaitement maternel (accord professionnel), et l’allaitement maternel est déconseillé en cas de prise de cannabis (accord professionnel).

Conclusion

Rares sont les traitements médicamenteux qui ne sont pas compatibles avec l’allaitement qui peut être poursuivi dans la majorité des cas.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To describe the practical aspects of the use of the most commonly prescribed drugs during the postpartum period, the dietetic measures and the management of breast-feeding in case of addictive behaviors.

Methods

Review of the literature between 1972 and May 2015 from the databases Medline, Google Scholar, Cochrane Library, and international recommendations of learned societies.

Results

The precaution to stop breast-feeding when drugs are necessary is not justified in many situations (professional consensus). Aspirin at antiaggregant dose is allowed during breast-feeding while high doses are not recommended; NSAIDs with short half-life can be used (professional consensus). Precautions are needed in cases of use of morphonics (professional consensus). There is no justification to delay the initiation of breast-feeding in case of locoregional or general analgesia or for caesarean section. Antibiotic treatment does not justify discontinuing breast-feeding (professional consensus). Anxiolytics of the class of antihistaminic sedating H1 such as hydroxyzine (Atarax®) should not be prescribed in case of breast-feeding (professional consensus). Imaging does not justify to stop breast-feeding (professional consensus). Tobacco consumption is discouraged but is not a contraindication to breast-feed (professional consensus). It is recommended to avoid the consumption of alcohol (professional consensus). In case of occasional and moderate consumption of alcohol, delaying breast-feeding for a minimum of two hours is recommended (professional consensus). Cocaine consumption is a contraindication of breast-feeding (professional agreement), and breast-feeding is not recommended in case of cannabis use (professional consensus).

Conclusion

Few drug treatments are not compatible with breast-feeding that can be continued in most of the cases.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Allaitement, Médicaments, Diététique, Drogues

Keywords : Breast-feeding, Medication, Therapeutics use, Dietetic, Drugs


Plan


 Cet article est une version résumée des principales recommandations pour la pratique clinique ; la version complète incluant l’argumentaire et l’ensemble de la bibliographie est accessible dans le Annexe A de cet article.


© 2015  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 10

P. 1091-1100 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Allaitement maternel (partie III) : complications de l’allaitement – Recommandations pour la pratique clinique
  • L. Marcellin, A.A. Chantry
| Article suivant Article suivant
  • Soins maternels après accouchement voie basse et prise en charge des complications du post-partum immédiat : recommandations pour la pratique clinique
  • E.-G. Simon, M. Laffon

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.