Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Soins maternels après accouchement voie basse et prise en charge des complications du post-partum immédiat : recommandations pour la pratique clinique - 19/11/15

Doi : 10.1016/j.jgyn.2015.09.024 
E.-G. Simon a, , b , M. Laffon c
a Service de gynécologie obstétrique, médecine fœtale, CHRU de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 9, France 
b UMR Inserm U930, université François-Rabelais de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 9, France 
c Pôle d’anesthésie réanimation SAMU, CHRU de Tours, 2, boulevard Tonnellé, 37044 Tours cedex 9, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 3
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Réaliser des recommandations sur les soins maternels après accouchement par voie basse, et sur la prise en charge des complications du post-partum immédiat.

Matériel et méthodes

Recherche bibliographique à partir de la base de donnée Pubmed et des recommandations émises par les sociétés savantes françaises et étrangères, puis attribution d’un niveau de preuve de la littérature et d’un grade de recommandation.

Résultats

Après un accouchement par voie basse, il est recommandé de surveiller la pression artérielle, la fréquence cardiaque, les saignements, l’involution utérine, les douleurs génitales, les mictions spontanées, la température, et la reprise du transit, l’absence de signes de phlébite des membres inférieurs (accord professionnel). L’anémie du post-partum est définie par une hémoglobine<11g/dL à 48h (grade C). Elle ne doit être recherchée que chez les femmes ayant saigné ou en cas de symptôme d’anémie (accord professionnel). Une supplémentation martiale orale n’est réalisée que dans les cas d’anémie biologiquement prouvée (accord professionnel). En cas d’HTA du post-partum ou de prééclampsie de novo, les règles de prescription des antihypertenseurs et du sulfate de magnésium sont les mêmes qu’en prénatal (accord professionnel). Les AINS oraux sont efficaces sur les douleurs périnéales et sur les tranchées (NP2). En cas de désunion périnéale, il n’existe pas d’argument pour privilégier la cicatrisation dirigée ou la reprise chirurgicale, toutefois la reprise doit être privilégiée en cas de désunion importante (accord professionnel). L’infection de cicatrice périnéale justifie une antibiothérapie orale à large spectre, en plus des soins locaux (accord professionnel). En cas de déchirure périnéale du 3e ou 4e degré, une antibioprophylaxie peropératoire est recommandée (grade B). Des conseils d’hygiène doivent être donnés à toute femme ayant eu une épisiotomie ou une déchirure périnéale (accord professionnel). Le seul traitement étiologique des céphalées en rapport avec une brèche méningée est le blood-patch (NP2), celui-ci ne devant pas être réalisé avant 48h (accord professionnel). Le risque thromboembolique après un accouchement par voie basse est d’environ 1 ‰ (NP2), et la prescription d’une thromboprophylaxie par héparine de bas poids moléculaire et de bas antithrombose doit être réalisée en fonction des facteurs de risque (accord professionnel).

Conclusion

Au cours du post-partum immédiat, une complication peut être méconnue ou confondue avec l’évolution naturelle du post-partum, ce qui implique une vigilance particulière des praticiens. Cette vigilance est d’autant plus nécessaire que les durées de séjour à la maternité se raccourcissent.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective

To provide recommendations on maternal care after vaginal delivery, and management of complications in immediate post-partum period.

Methods

Bibliographic research from the Pubmed database and recommendations issued by the main scientific societies, and assignment of a level of evidence and a recommendation grade.

Results

After a vaginal delivery, monitoring of blood pressure, heart rate, bleeding, uterine involution, genital pain, urination, temperature, transit and signs of phlebitis is recommended (professional consensus). Post-partum Anemia is defined by a hemoglobin<11g/dL at 48hours (grade C). Anemia must be searched only in women who have bled during delivery or who present symptoms of anemia (professional consensus). Oral iron supplementation is only proposed in cases of biologically proven anemia (professional consensus). In case of post-partum hypertension or de novo preeclampsia, the prescription rules for antihypertensive treatments and magnesium sulfate are the same as in prenatal period (professional consensus). Oral NSAIDs are effective for perineal pain and uterine involution (EL2). In case of broken down perineal wounds following childbirth, there is no argument in favor of suturing or not suturing, however the suturing is to be preferred for large dehisced perineal wounds (professional consensus). Infection of perineal scar justifies an oral broad-spectrum antibiotics, in addition to local nursing (professional consensus). In case of obstetric anal sphincter injuries, an antibiotic prophylaxis is recommended (grade B). Hygiene advices should be given to all women who had an episiotomy or a perineal tear (professional consensus). The only etiological treatment of post-dural puncture headache is the blood patch (EL2). It must not be carried out before 48hours (professional consensus). Thromboembolic risk after a vaginal birth is about 1‰ (EL2). The prescription of thromboprophylaxis with LMWH and graduated compression stockings should be based on risk factors (professional consensus).

Conclusion

During the immediate post-partum period, complications may be unrecognized or confused with the natural post-partum evolution, which implies a strong vigilance from practitioners. This vigilance is all the more necessary that the maternal residence durations are shortened.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Post-partum, Accouchement voie basse, Hémorragie, Infection, Anesthésie périmédullaire

Keywords : Post-partum, Vaginal delivery, Hemorrhage, Infection, Epidural analgesia


Plan


 Cet article est une version résumée des principales recommandations ; la version complète incluant l’argumentaire et l’ensemble de la bibliographie est accessible dans le Annexe de cet article.


© 2015  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 44 - N° 10

P. 1101-1110 - décembre 2015 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Allaitement maternel (partie IV) : usages des médicaments, diététique et addictions – recommandations pour la pratique clinique
  • L. Marcellin, A.A. Chantry
| Article suivant Article suivant
  • Césarienne et post-partum. Recommandations pour la pratique clinique
  • F. Fuchs, D. Benhamou

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.